Début juin nous avions participé à la session 2011 de la ballade des "Populaires de Malaucène", nous y avions rencontré Lucien, il s'était joint à notre groupe des Zundappistes du Zseft avec un KS50 Watercooled de 1983, qu'il avait acheté neuf.

Voir l'article: Le 50cc Watercooled de Lucien

A cette occasion, Alain, notre délégué Sud Drôme avait promis à Lucien de lui rendre une visite.

Cela nous permet aujourd'hui, d'admirer le contenu de son garage...une collection de motos anciennes, toutes de la marque Peugeot en état neuf!!

PeugeotGarage

Point de départ de cette collection, la victoire de Peugeot en catégorie 175cc lors du Bol d'Or 1952 (pour nos amis étrangers, c'était une course de 24h qui avait lieu soit à Saint Germain en Laye soit à Monthléry, en 1952 c'était à Monthléry).

EquipePeugeot52

L'équipe Peugeot lors de ce Bol d'Or 1952. Le vaiqueur André Bouin avec les fleurs, 2149km en 24h soit 89km/h de moyenne, nous sommes encore dans la période où un pilote doit effectuer seul les 24h de course.(Photo provenant du site: Motomag.com, on les en remercie).

A la suite de cette victoire Peugeot commercialisa de 1953 à 1957 une version sport de sa 175cc avec l'appellation  "Bol d'Or". Et pour illustrer ce modèle de Peugeot, voici un exemplaire sorti du garage de Lucien.

Voici la 176 GS, 20.000Frs et 10ch de plus que les 8ch de la 175cc standard, en 1958 avec la sortie de la belle 176TB à suspensions arrières oscillantes, la "Bol d'or" ne sera plus commercialisée.

Parmi les particularités de cette "Bol d'or" les tambours de frein qui ressemblent plus aux freins de la 250 bicylindre qu'aux petits tambours des 125 et 175 tourismes. 

Peugeot175-1

En superbe état, sur le réservoir "Bol d'Or 1952"

Peugeot175-BolDor

 

Depuis la parution de ce message nous avons mis en ligne

l'essai "d'époque" de cette 176GS : Essai 175 Bol d'or

............

 Ensuite quelques bicylindres, ci dessous cette bicylindre rouge avec suspensions arrières coulissantes ne peut être qu'une 250cc (type 256 TC 4), car la 350cc plus tardive n'a existé qu'en version avec suspensions arrières oscillantes.

Peugeot250-1

A partir de 1957 la 250cc sera en version "suspensions oscillantes" avec la référence 256 TB.

(voir plus bas la publicité 1957 pour la 256 TB) 

..........

Pour terminer ces deux Peugeot 350cc grises qui sont des 356 TB, ci dessous le premier modèle type 1958, reconnaissable à son réservoir:

Peugeot350-2

 

Et le dernier modèle de 356 TB avec le réservoir à flancs chromés. 

 Peugeot350-1

...........

Parmi les Peugeot de Lucien une seule machine d'avant-guerre, c'est un mono 4temps de 1929 de 350cc.

Peugeot1929

..................

Les publicités Peugeot des années 50

Pour compléter ce sympathique voyage au pays des motos Franc-Comtoises, j'ai cherché quelques publicités dans mes vieilles revues.

Une publicité de 1952 avec ici les versions "56" à 4 vitesses: la 175cc et la 125.

Mais il existait une série de 125cc, moins chère que ces "56", c'était les "55" à 3 vitesses. Ces "55" pour être meilleur marché étaient assez proches des anciennes "53" 100cc 3 vitesses d'avant guerre, elles étaient juste sur-alésées à 125cc. ( Et sans les pédales car les 100cc d'avant guerre avaient des pédales pour être en catégorie BMA sans permis).

PubPeugeot52-Partiel

Cliquez-> Tarif Peugeot 1952

Comme l'indique cette publicité, la 125cc type 56TC est un "Vélomoteur" et la 175cc Type TC4 est elle désignée par Peugeot:en "Moto Légère".

En effet à l'époque "Moto légère" n'était pas une catégorie (comme actuellement), car les 175cc ont toujours été en catégorie "Moto" mais les fabricants des années 1950 désignaient comme "Moto Légère" les 175cc qu'ils avaient extrapolées de leurs "vélomoteurs" de 125cc.

Cette même année 1952 la 175cc Peugeot gagna le Bol d'Or (dans sa catégorie), voir la photo en tête de message.

A noter que les 125cc étaient interdites de compétition par la FFM sous la pression des grands constructeurs français qui voulaient préserver le "caractère" sans permis des 125cc (cela n'eu que peu d'effet sur l'administration), les victoires des moteurs 175cc étaient souvent exploitées pour les publicités des 125cc dont les blocs 175cc étaient extrapolés. 

Sur cette publicité de 1952 la plaque d'immatriculation est en drapeau sur le garde boue avant, à partir de 1954 cela fut interdit pour des raisons de sécurité (pour ne pas couper les piétons en deux). Sur la publicité de 1955, qui suit, on respecte cette nouvelle règle avec l'immatriculation peinte sur le flanc du garde boue. De nos jours de nombreux collectionneurs équipent leurs vieilles montures avec des plaques en drapeau. Les risques de contravention sont limités car aucun policier ne connait plus cet ancien texte, mais en cas d'accident grave avec un piéton...cela pourrait coûter cher. 

Ces "vélomoteurs" de 125cc se vendaient comme des petits pains, il faut redire qu'ils ne necessitaient ni permis de conduire, ni assurance, la seule contrainte: avoir plus de 16ans. Mais à partir de 1958, il faut le permis A1 et une assurance....la fête était finie pour les industriels du secteur et ils arrêtèrent les lignes de fabrication.

Pour connaître les évolutions de la réglementation française:

Cliquez-> Cyclomoteur ou vélomoteur.

.............

Pour les bicylindres de la marque, voici une publicité de 1955 pour la 250 TC 4, un modèle identique à la bicylindre rouge foncé de Lucien. Si l'on compare le prix de la 250 TC 4 de 1955: 195.000 aFF à celui de la Zundapp 250S de 1956 : 247.000aFF, cela nous donne +25%, c'était beaucoup.

Peugeot250_55retouch

Et une autre publicité pour la dernière version des 250cc, celle de 1957. La 356 TB n'était pas encore sortie en 1957, puisqu'elle sera présenté au Salon d'octobre 1957 dans la même présentation que cette 250cc deuxième modèle Type 256 TB (suspensions arrières oscillantes). Encore une petite comparaison, face à cette 256 TB 1957 à 240.000aFF la Zundapp 250S de 1958 était à 298.000aFF soit encore 20% à l'avantage de la Peugeot. Mais la grande concurrente de l'époque, c'était la 350cc bicylindre Jawa, affichée en 1957 à 249.500aFF, elle se vendait toujours très bien depuis ses succès au Bol d'or (en 350cc de 1949 à 1953 et 1ère au général en 1955),voir -> la Jawa de Maurice.

Peugeot250_57Haut

Peugeot250_57Bas

Ces bicylindres Peugeot de 1957 étaient de très belles mécaniques. Mais en France, comme dans le reste de l'Europe, il n'y en avait que pour l'automobile.... et ces dernières Peugeot ne furent que très peu vendues.

Voici extrait du MotoRevue Spécial Salon d'octobre 1957, avec les 3 nouveaux modèles du programme Peugeot de 1958: qui sont: le Cyclomoteur BB1 qui va finir par remplacer le Bima à galet (Bima toujours au catalogue comme l'indique la publicité), ainsi qu'un un scooter 125cc le S 57 C et la nouvelle 356 TB.

NouveauModOCT57-haut

NouveauModOCT57-Bas

Parmi ces 3 nouveautés, une seule connaitra l'avenir, ce sera le cyclomoteur BB.

................

Pendant que nous y sommes, quelques mots et photos sur ces 50cc Peugeot, ce n'est pas tous les jours que l'on a l'opportunité de parler de Peugeot sur le blog du Zseft.

 

Alors que Motobécane prenait un départ en trombe sur la marché français avec sa Mobylette, Peugeot allait végéter de nombreuses années avec son "BIMA" un cyclomoteur à entraînement de la roue arrière par galet.....Qui n'a jamais convaincu le grand public.

Bima56

Cette machine qui se situait techniquement entre le VéloSolex et la Mobylette, obteint des chiffres de ventes très éloignés de ses deux grands concurrents (Motobécane et Solex).

Par exemple, pendant l'année 1950, Motobécane produisit 43762 cyclomoteurs alors que Peugeot n'en produisit que 262!!  Par contre pour les 125cc et plus Peugeot produisit en 1950: 29000 machines et Motobécane 23400.

 A la fin des années 50 Peugeot se décide, enfin, à imiter techniquement Motobécane, et c'est la mise en vente de la série des cyclomoteurs "BB"....Et voici une publicité de 1960 avec un cyclomoteur "BB" équipé d'un embrayage automatique et d'un variateur.

Enfin avec ces "BB" les chiffres des ventes de Peugeot vont se rapprocher des 2 autres fabricants français. 

BBPeugeotSalon60ret

Simultanément avec la sortie de ces 50cc à variateur, Peugeot démarre la production d'un bloc moteur à vitesses pour aborder le marché des cyclomoteurs "Sport". Pour commencer le BB2SP à 2 vitesses, comme sur cette publicité de 1958 (de mauvaise qualité, car récupérée sur Internet).

Peugeot-BB2-1958

A la suite de quoi ce sera, en 1961, la sortie du modèle 3 vitesses, le BB3SP. Il fit un belle carrière avec son échappement "mégaphone" typique, qui lui donnait une meilleure allure que le BB2SP..

BB3SP-1961

 

Quatre après c'est la relève avec une nouvelle présentation du BB3SP, pour vous présenter une photo originale, voici une version plus rare le BB3K (jamais vue par moi même), ici dans le MotoRevue Spécial Salon d'octobre 1964. C'est donc un modèle 1965.

 

PeugeotBB3K_Oct64

Ce BB3K (K pour kick) n'était pas un cyclomoteur destiné à être très diffusé sur le marché français, puisqu'il n'avait pas les pédales réglementaires. On peut penser que cette version à kick était destinée surtout à l'exportation vers les pays qui n'imposaient pas les pédales.

La version cyclomoteur (BB3SP), avec pédales, était presque identique au 3K, et comme le modèle 61 il sut séduire de nombreux jeunes français.

Retrouver les BB3SP dans notre page: Les Peugeot de  1958

et aussi dans : Le cyclo-sport en France de 1959 à 1970

..............

Voici une publicité qui paru au dos de MotoRevue tout au long de l'année 1966, on y voit toutes la gamme des cyclomoteurs Peugeot 66.

PubCycloPeugeot66

Bizarrement aux côtés des cyclomoteurs: CT, RS et 104M, c'est le BB3K qui est là, peut être que chez Peugeot on le trouvait plus photogénique que le BB3SP à pédales.

Pour terminer, voici deux réalisations originales des années 80, ci dessous le 103 Chopper de 1982.

Peugeot103Chopper82

C'est ici une publicité espagnole qui nous vient du site Cartelmotor.com spécialisé dans la publicité ancienne.

..........

Et le MX50 Country de 1986

Mx50Country86-2

...............

Et voilà, c'est fini pour aujourd'hui, merci à Lucien de nous avons fait remonter le temps.

Voir aussi nos articles plus récents

Cliquez-> Les Peugeot de 1954

Cliquez-> Les Peugeot de 1958

Cliquez-> Essai Peugeot 175 Bol d'or

Pour connaitre l'évolution et la position des motocycles français des années 50 et 60:

Cliquez-> Du Solex de 1946 à la Mobylette AV89 de 1960.

 

Pour voir le 50cc Zundapp de Lucien

vous clickez-> Le 50cc Watercooled de Lucien