Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
ZSEFT- ZUNDAPP
10 décembre 2023

Grand Prix de RFA 1966, Les Honda à la une....

 

Les années 60 : une décennie de suprématie japonaise...

 

Pour voir l'ensemble de nos précédents messages: Notre page d'accueil / Our home page 

 

Les Grands Prix motos, ça c'était quelque chose, dans notre très lointaine jeunesse  les couvertures  rouges des MotoRevue des années 60 avec les Hailwood, Redman, Ivy, Read, étaient punaisées aux murs  de nos chambres.

Petit retour en arriere avec le situation de l'après guerre, les  Grand Prix n'avaient repris qu'en 1949, étrangement cette période du début des années 1950 fut  brillante, à l'image du florissant marché de la moto du moment, et en course c'était la bagarre permante entre les italiens et les britaniques. Les allemands ne firent leur retour qu'en 1952, pour vraiment commencer à marquer des point à partir de 1953.

Voici une photo exceptionnelle  publiée en décembre 1950 par MotoRevue:

Une ligne de départ typique des GP 500cc du championnat 1950, un mélange d'anglaises, monos et bicylindres, face à des quatre cylindres italiennes.

Dans les deux premières lignes de départ on trouve donc cette armada italienne avec trois  500cc Gilera à 4 cylindres: Nello Pagani (72) , Umberto Masetti (64) et CarlosBandirolla (8) ainsi que la MV 4 cylindres (n°6) de Arciso Artesiant.

Confrontée à ces impressionantes 4 cylindres italiennes  l'escouade des britaniques (à ce moment au service du roi Georges pour encore 2 ans), avec ici deux AJS 500cc twin horizontal Porcupine : Leslie Graham (36) et Ted Frend (32), trois monos Norton Manx : Geoff Duke (28), Artie Bell (10) et John Lockett (54), et le mono anglais Velocette de Bob Foster (30). Sans oublier le bataillon des sans grades qui se bousculaient derrière l'élite mondiale pour grapiller quelques miettes.

MR-GP-500-1950-retouch

MR-GP-500-1950texte-001

 

Dans le spécial salon d'octobre 1950 (ci-dessous), MotoRevue publiait les champions des catégories 350cc et 500cc de 1950 (avec en rappel le champion 500cc de 1949).

Ci dessous Masetti sur la 4 cylindres Gilera champion du monde 1950 en 500cc, il le sera à nouveau en 1952.

Plus bas le 2eme de 1950 et  celui qui sera le 1er en 1951 : Duke sur son 500cc mono Norton ( il aura aussi le titre 500 en 1953, 1954 et 1955, et en 350cc pour 1951 et 1952 ).

Vainqueurs500-1950-001

 

..............................

 Foster sur Velocette le champion 1950 en 350cc

Vainqueurs350-1950

 

...........................................

 En rappel le champion 500cc de 1949: Graham sur l'AJS twin horizontal Porcupine

Vainqueurs-500-1949

 Cette situation en GP 500cc  se terminera en 1958, avec l'effondrement commercial du marché européen de la moto, la plupart des grandes écuries de marque se retirerèrent progressivement des courses et la seule grande écurie usine qui subsistera sera MV.

A la vue des résultats la période peut paraitre assez morne, permettant à MV, en 1958, 59 et 60, de décrocher tous les titres solos disponibles: 125, 250, 350 et 500cc, mais dans le déroulé des différents GP il y avait encore de nombreuses bagarres à couteaux tirés qui virent quelquefois des outsisders arriver en tête d'une épreuve.

L'année 1958 est bien représentative de ces bagarres qui subsistaient, nous sommes en aout 1958 les MV sont déjà en tête du classement mondial dans toutes les catégories solo de 125 à 500cc, comme elles le seront aussi en fin de saison (et aussi pour les années à venir).

Pourtant lors de ce grand prix de Suède (Edemora) 1958 elles ne gagneront aucune course. En 125cc ce sera Ducati (Gandossi, photo ci-dessous), en 250cc ce sera MZ (Fügner), en 350 et 500cc ce sera Norton (Duke).

Ducati-GPSuede-1958001

 

La firme MV produisant principalement les hélicoptères Agusta (sous licence Bell) depuis 1954 et accessoirement quelques motos, elle n'était pas trop dépendante du marasme du marché moto de cette fin des années 1950, cette petite activité moto se serait prolongé au sein de MV Agusta jusqu'en 1980 année où elle stoppa définitivement.

Comme pour les nouvelles firmes résussitées depuis les années 90, tel Triumph ou Norton, la nouvelle société  de production moto "MV" créée en 1992 n'a aucun lien avec la société d'aéronautique MV Agusta initiale devenu Agusta Westland.

Après ce presque marasme de la fin des années 50, on peut dire que l'arrivée des japonais dans les GP motos au début des années 60 fut une "divine surprise".

En préambule à la présentation par Moto Revue (n°1792 du 4 juin 1966) du mémorable GP de RFA de 1966, voici quelques lignes sur les circonstances de cette "apparition miraculeuse" des firmes japonaises et en particulier de la première de ces"apparitions" celle de Honda dans le championnat du monde moto du début des années 60.

Le résumé des années 60, qui suit, est très réducteur des affontements qui eurent lieu dans la totalité des catégories avec encore de nombreuses machines européennes, mais pour facilité la compréhension (et la rédaction) j'ai pris beaucoup de recul et je me suis basé sur les résultats de fin de saison....

Pour ceux qui voudraient avoir plus de détails je leurs recommande le MotoRevue "Spécial Ete 1970" qui fait le bilan des saisons GP de la décennie 60.

Saison GP moto 1959

En juin 1959 Honda vient sur l'ile de Man tater le terrain en participant au Tourist Trophy sur une 125cc bicylindre.

En obtenant une 6eme place, assez loin de la moyenne du 1er, le pilote japonais Naomi Taniguchi pourra voir son nom inscrit à jamais sur les tablettes du championnat grace au seul point que cette 6eme place lui procure.

En octobre de cette année 1959 Honda présente au Japon un 250cc 4 cylindres (en ayant pour ainsi dire réunit 2 blocs de 125/twin).

Honda1959-MotoRevue

Deux photos publiées dans des MotoRevues de 1959, à gauche Naomi Taniguchi sur la 125cc bicylindre lors du TT de l'Ile de Man de Juin 1959, et à droite une photo publiée en octobre 1959 de la 250cc 4 cylindres.

 1960/ Honda débarque

En Mars 1960 un article de Moto-Revue annonce que Honda prévoit de participer "à presque tous les Grand Prix comptant pour les championnats du monde" en catégorie 125 et 250cc.

Trois pilotes "privés"presque inconnus sont engagés: Bob Brown, Jim Redman et Tom Phillis.

Avec ces trois mercenaires  Honda se lance dans le championnat 1960!!  

Résultat du Championnat 1960: Avec ces "prototypes " le twin 125 et la 4cyl 250 Jim Redman marquera 10 points en 250 (4eme au général derrière 3 MV) et 6 points en 125 (7eme au général derrière 4 MV et 2 MZ).  

 1961/ Deux titres pour Honda et une première apparition de Yamaha

En 1961 un nouveau paysage sur le plateau des écuries participantes aux GP avec en 125 et 250, la firme MV qui était jusqu'à ce moment l'écurie incontestée dans ces cylindrées (comme dans toutes les autres) décide de les quitter pour ne se consacrer qu'aux 350 et 500 ....laissant ainsi la voie libre aux japonais dans ces catégories 125 et 250!!!

 Pour ce championat 1961, Honda va renforcer son team avec un jeune prodige de 21 ans: Mike Hailwood.

Honda avait misé sur les bons chevaux,  avec la 250 4 cylindres Mike Hailwood va décroché le titre mondial avec 4 victoires, derriere lui les 5 premiers du général 250 de cette année 1961 sont sur Honda....Avec à noter la première victoire de la 250 Honda/4 obtenu au GP d'Allemagne par un pilote japonnais Kunimitsu Takahashi, victoire qui pour le palmarès 1961 le placera en 4e position des 5 pilotes Honda en tête du général 250.

Ci dessous Mike Hailwood sur le twin 125 au Tourist Trophy, bien que durant cette saison 1961 il ait courru exclusivement pour le titre en 250 avec la 250 Honda 4 cyl. Mike Hailwood fera un extra exceptionnel au Tourist Trophy sur le twin Honda 125cc, catégorie qu'il gagnera comme il gagnera la catégorie 250cc de ce Tourist Trophy 1961. 

Hailwood1961-125twin

Pour le championnat 125 1961 c'est Tom Phillis qui obtient le titre pour Honda devant une MZ et 3 autres Honda......

On ne saura jamais si l'obtention en 1961 de ces titres 125cc et 250cc par Honda auraient été possible avec la présence de MV....

Mais cela a permis à Psalty, qui importait des Honda en France depuis la filiale allemande, de faire un beau "placard" publicitaire. (visible dans notre message "L'arrivée de Honda en France").

Pour ce championnat 1961 une première apparition de Yamaha en 250cc avec Fumio Ito qui est 9eme avec 7 points (un place de 4e et une place de 5e).

Toujours pas de Suzuki sur les circuits moto de 1961, mais pour 1962, une nouvelle catégorie s'annonce: les 50cc!!!

 

1962/ Suzuki titrée aux côtés de Honda

Mise à part la nouvelle catégorie 50cc, beaucoup d'autres nouveautés en Grand Prix pour cette année 1962: après son passage éclair chez Honda le jeune Mike Hailwood a été embauché chez MV pour courrir sur les 350 et 500 à 4 cyl.

Dans cette catégorie 500cc, Mike Hailwood sur la MV sera intouchable pour plusieurs années.....

Autre nouveauté chez Honda pour 1962, avec l'arrivée d'une 350cc dérivée de la 250 4cyl., cela va devenir plus difficile pour la 350 MV d'Hailwood......qui se contentera d'une suprématie en 500.

L'allemand Ernst Degner de RDA communiste, qui sur sa MZ était le 2ème derrière Honda au championnat 125/1961 vient passer à l'Ouest, et c'est Suzuki qui met la main dessus....

Résultats des courses 1962:.....Quatre titres pour l'industrie japonaise, 3 pour Honda/125,250,350 et 1 pour Suzuki en 50cc:

DegnerChamp1962 -50 suzuki

Pour 1962, le premier Champion du monde 50cc, Degner avec le 50cc Suzuki.

Pour Honda : c'est Jim Redman qui obtient 2 titres en 250 et 350cc, et en 125 c'est le suisse Luigi Taveri qui apporte le titre à Honda.

Cette année là Honda se sera confronté avec succès à MV, puisque Mike Hailwood sur 350 MV ne sera que 3e derrière deux Honda.

En 500cc par contre Mike Hailwood est seul devant tout le monde avec sa MV 4 cylindres face à quelques vieux monocylidres britaniques, donc pour lui pas de soucis pour le titre dans cette catégorie (pour les 500 MV en général il en sera de même jusqu'en 1966). 

 Entrée en fanfare dans ce 1er championnat mondial "catégorie 50cc" de 1962, pour Suzuki qui, avec le transfuge Ernst Degner (ex MZ), obtient le titre de cette toute nouvelle catégorie, devant Kreidler 2eme (pilote Anscheidt) et Honda 3eme (pilote Taveri). Honda vient donc tester ses 50cc monocylindre 4temps face aux autres "usines" toutes équipées en 50cc monocylindre 2 temps.

A remarquer que Suzuki courre aussi en catégorie 125cc, Tanaka fera 6e avec 11 points, par contre pas de Yamaha en vue pour cette année 1962....

Après ces succès Honda présentat au Salon de Tokyo d'octobre 1962 deux compétitions client (photos ci-dessous), une 125 twin de 16,5ch/5v ( à gauche) et une 250 twin de 40ch/6v (à droite).

HondaTokyo-oct1962

Je n'ai aucune information sur la production éventuelle de ces 2 machines, Honda ne se signalera pas comme un producteur de compétitions client pour le marché français, contrairement à Yamaha qui en fera un important commerce (voir la 1ère gamme 1965 de Sonauto qui présentait une TD1 à 9.750 Frs,  voir:  " L'arrivée de Yamaha")

1963/ Premiers succès de Yamaha

1963 sera presque la répétition de 1962, avec les mêmes résultats en 250 et 350 (Honda/Redman), et 500 (MV/Hailwood) avec les mêmes pilotes.

Par contre en 125cc Honda perd le titre pour Suzuki qui a trouvé un nouveau champion le Néozélandais Anderson, celui ci obtiendra aussi pour Suzuki le titre 50cc en plus du titre 125cc. De son côté Yamaha obtient ses premiers lauriers avec Fumio Ito qui fait 3e au TT de l'ile de Man et 1e au GP de Belgique à Spa.

1964/ Honda, Suzuki et Yamaha se partagent les titres de 50 à 350cc

Pour les titres de 1964 rien de nouveau en 350 (Honda/Redman) et 500 (MV/Hailwood) et en 50 et 125 (Anderson/Suzuki), par contre du nouveau en 250cc avec le succès de Phil Read qui obtient le titre pour Yamaha sur un twin 2 temps devant la Honda 4 cylindres de Redman!!

Read champion du monde 1964 sur sa YAMAHA twin 250

Read250yamaha-1964

1965/Toujours la domination japonaise pour les moins de 500cc.

Pour cette année 1965, c'est idem 1964 pour les catégories: 125 (Suzuki/Anderson), 250 (Read avec une nouvelle Yamaha 4 cylindres), 350 ( Honda4/Redman) et 500 (MV/Hailwood).

En 350cc MV a remplacé sa 4 cylindres par une 3 cylindres, la 500 MV passera aussi en 3 cylindres mais en ce début de saison 1965 la 500 MV est toujours une MV4.

Redman1965LowDef

Jim Redman sur sa 350 Honda/4 en couverture d'un Moto Revue de février 1966, n° qui présentait les palmarès des GP de 1949 à 1965. Ce n° fut acheté à l'époque par mon frère, quelques décennies je l'ai fait dédicacer par ce grand pilote.

 

Par contre pour cette année 1965 du nouveau en catégorie 50cc, Honda avec un nouveau twin 4 temps, qui commence à être au point, vient pour la première fois de battre les mono 2 temps de Suzuki. 

Ainsi Anderson/Suzuki se retrouve même 3e au palmarès 1965 derriere deux 50cc twin Honda: ceux de Ralph Bryans /1er et de Taveri/2eme.  

Twin50cc-1965

Le twin Honda de 50cc qui obtient le titre "1965", avec évidemment des cylindres de moins de 25cc!!

Les précédentes versions avaient 2 soupapes par cylindre alors que cette nouvelle version  du 50cc/1965 est à 4 soupapes par cylindre, 9 vitesses, 15ch et 160km/h.

 

 Pour la saison GP moto de 1966,

nous nous retrouvons en RFA lors du 2eme GP de la saison.

 

Ce 22 mai 1966 avait donc lieu à Hockenheim le GP Moto d'Allemagne de l'Ouest.

Les nouveautés de cette saison 1966

Trois nouvelles machines chez Honda:

Honda va concourrir avec une nouvelle 500/4cylindres de 100ch pour la première fois.

La nouvelle Honda 250 6 cylindres remplace définitivement l'ancienne 4 cylindres.

Une nouvelle Honda 125 à 5 cylindres remplace l'ancienne 4 cylindres.

Un nouveau pilote chez Honda:

 La firme débauche définitivement le grand Mike Hailwood de chez MV où il était depuis 4 ans le maitre incontesté de la catégorie "reine" des 500cc!!

Toujours chez Honda les 250cc 6 cylindres, sorties en fin de saison passée, commencent à être au point, une est confiée à au nouvel embauché: Mike Hailwood pour enfin battre l'épouvantail de Yamaha: la 250 4 cylindres 2T de Phil Read

(En 1967 il y aura aussi une version 6 cylindres de la 350 Honda pour remplacer la 350 Honda 4 qui était dépassée par la nouvelle 350 MV 3 cylindres).

GP-AllemagneLowDef

Le Moto Revue du 4 juin 1966 présente le mémorable GP d'Allemagne, en photo les deux pilotes Honda (n°103 Redman et n°104 Hailwood) sur leurs 250cc six cylindres étaient là pour affronter les Yamaha / 4 cylindres. Un numéro de MR dédicacé comme le précédent par Jim Redman.

Chez Suzuki on remplace l'ancien 50cc monocylindre par un nouveau 50cc twin 2t, pour faire face au Honda twin 4t et aussi pour Suzuki un nouveau pilote: Kreidler ayant abandonné la compétition face aux puissantes écuries japonaises, son pilote Anscheidt est disponible...Chez Suzuki pas d'hésitation, on l'embauche.

AfficheGPallemagne22mai66

Ce GP de RFA était le deuxième de la saison 1966 après celui d'Espagne, c'était un des rares GP à comporter toutes les catégories de motos: en solo du 50cc aux 500cc, plus les Side-cars 500cc. 

Au 1er GP de la saison, celui de Montjuic en Espagne: deux victoires pour Honda et une pour Yamaha.

Ce GP d'Espagne ne comportait que 3 catégories de motos solo: 50, 125 et 250cc.

Les 1ers de ce GP espagnol furent: Luigi Taveri en 50cc sur Honda, Bill Ivy en 125cc sur la Yamaha 125/4. Anderson sur Suzuki avait abandonné. Première victoire de Mike Hailwood en 250 sur la Honda 6 (Read sur la 250 Yamaha 4 avait abandonné).

Retour sur ce GP d'Hockenheim 1966

En 50cc ce sera un festival pour Suzuki, bien servi par son nouveau pilotel'allemand Anscheidt (moy.:144,8km/h) qui régalera son public, Bryans et sa honda seront 2e à 35s.

En 125 les 2 nouvelles Honda 5 cylindres avec Taveri (162,5km/h) et Bryans seront devant du début à la fin, Read avec la 125cc 4 cylindres Yamaha sera 3eme.

En 250 les 2 nouvelles Honda 6 cylindres sont attendues impatiemment par les 130.000 spectateurs.

Aux essais c'est Read sur la 250cc Yamaha 4 cylindres qui a été le plus rapide (180,5km/h). Lors des premiers tours c'est Read qui est en tête poursuivit par les miaulements des deux 250cc 6 cylindres  Honda aux mains de Hailwood et de Redman, au 3eme tour Read va chuter laissant le triomphe aux Honda.

Ensuite cela va être les courses 350 puis 500, chez Honda il faut faire un choix..... car avec la limite d'un maximum de 500km à parcourir dans la journée, les pilotes ne peuvent faire que deux courses....et Hailwood et Redman qui viennent de faire le spectacle sur la 250/6 doivent se partager entre les 2 cylindrées restantes aux programme.....350 et 500cc.

Un choix qui fera perdre à Honda, le titre mondial des"pilotes"de le gatégorie reine des 500cc face à MV pour cette décennie des années 60.

Redman souhaitait gagner cette première confrontation entre la nouvelle Honda 500/4/100ch et la vieille MV/4.

La 500MV4 est aux mains du jeune Agostini , c'est un ancien modèle dans l'attente de la nouvelle 500MV/3 cylindres, et Redman estime que dans cette catégorie 500 c'est jouable pour lui, alors que pour la catégorie 350 la nouvelle MV/3 étant très performante Redman pense que c'est son nouveau collègue le grand Hailwood (ex pilote MV) qui est le bon choix.....

Hailwood pense l'inverse (la catégorie "Reine" c'est les 500cc).....sur place les managers Honda téléphoneront au Japon, et c'est peut être Shoichiro Honda qui prend la décision de suivre l'avis de Redman. Le pilote Honda a connu les débuts difficiles de la firme et a la confiance du big boss Honda. Et ainsi Redman obtient pour cette course le guidon de la nouvelle Honda 500/4.

Le sénario de la course confirmera la justesse des propositions de Redman: Hailwood gagne les 350 (moy.:172,8km/h), Agostini et sa MV3 s'arretera au stand au 6eme tour.

Et Redman gagne sa première course en GP 500cc avec cette nouvelle Honda/4 (moy.:177,7km/h) derrière lui la MV4 d'Agostini est à 26sec.

 

Pourquoi avec ce choix de"Redman" la firme Honda échouera définitivement face à MV en GP 500 dans cette décennie 60?  Et pourquoi elle abandonnera les Grands Prix moto pour plusieurs années ???

Saison 500 1966: Dans le courant de cette saison Agostini obtiendra une nouvelle version 3 cylindres de la MV 500 et commencera à être victorieux, 3 fois, face à Redman, de son coté Redman et sa Honda/4 après 2 victoires (celle-ci puis le GP des Pays-Bas) chutera en Belgique.

Redman avec cette chute à Spa avait vu la mort de très près, et décide instantanément d'abandonner définitivement la compétition. Il faut dire qu'à cette époque la course de vitesse moto est la deuxième activité humaine la plus mortelle après la roulette russe et Redman avait connu  la fin tragique d'un grand nombre de ses adversaires.

Hailwwod du reprendre à la volée la place de Redman dans le championnat 500 de 1966, il égala Agostini avec 3 victoires mais Agostini en plus de ses 3 victoires avait obtenu 6 points pour une place de second. Au final Agostini l'emporta par 36pts contre 30pts pour Hailwood.

Si du côté des pilotes Honda, le bilan de la saison 1966 était mitigé avec le titre dans 3 catégories: 125 (Taveri),250 (Hailwood) et 350cc (Hailwood), par contre du côté du palmares par marques ce fut carton plein car Honda remporta toutes les catégories solo: y compris les 50cc et le 500cc.

En 50cc c'est Anscheidt sur Suzuki qui obtient le titre "par pilote" mais chez Honda avec les points marqués par Bryans (1er au Tourist Trophy devant son leader Taveri ) et le boycot du GP du Japon c'est la perte du titre "pilote" il ne reste à Honda que le titre 50cc "par marque". Idem en 500cc Agostini sur MV obtient le titre "pilote" mais c'est Honda, avec le cumul des points de Redman et d'Hailwood, qui obtient le titre 500cc "par marque".  

Saison 500 1967: Pour cette saison Hailwood et Agostini obtiendront 5 victoires chacun, mais 2 places de second pour Hailwood contre 3 places de second pour Agostini.....> les titres 1967 pour Agostini (pilote) et MV (marque). Le bilan 1967 de Honda fut médiocre, deux titres 250cc et 350cc ("pilote" et "marque").

A partir de 1968 la FIM, qui réglemente les Grands Prix moto, met en place une règlementation très "anti japonaise"dans les petites cylindrées (50 à 250cc).

En 50cc limitation à 1 cylindre et 6 vitesses, alors que les 50cc japonais en était à 2 cylindres et 14 vitesses, en 125 et 250cc  limitation à 2 cylindres et 6 vitesses alors que les japonais en était à 4, 5 ou 6 cylindres ........ La firme Honda, qui aurait pu continuer en grosse cylindrée  (350 et 500cc), est outrée par cette règlementation qui la vise en grande partie et se retire des grands prix moto après cette dernière saison 1967.

Honda qui commence à avoir une production automobile conséquente est aussi en Formule 1 depuis 1962....Cela ne sera pas aussi facile quand GP moto, en presque 10 ans de formule 1 Honda comptera 2 victoires en F1: en 1965 au GP du Mexique et en 1967 à Monza. La dernière saison de Honda en F1 sera 1968.

Honda qui en investissant énormément dans la course moto à partir de 1960, avait sauvé les Grands Prix qui étaient moribons avant son arrivée et avait entrainé les autres firmes japonaises dans son sillage, est à ce moment chassés par une fédération motocycliste bien ingrate........

A partir de 1968, la catégorie reine des 500cc retrouvera une désolation bien supérieure à celle de la période 1958 à 1960, une seule écurie d'usine, MV, qui gagne toutes les courses loin devant tout le monde et derrière une meute de pilotes privés, tous sur de vieux monos anglais des années 50, qui ont repris du service après la disparition des japonais, ces vieux monos font la course entre eux pour la seule place disponible....la place de second!!

Petit à petit les japonais, sauf Honda, reviendront en 500cc, pour disputer  cette place de second, avec au départ des "compétitions-clients" dérivées de leurs machines de série, Kawasaki en 1970 rejoint par Suzuki en 1971 et Yamaha en 1972. Il faudra attendre 1974 pour que l'écurie "Usine" Yamaha investisse sérieusement la catégorie 500 en embauchant Agostini et ainsi arrivera en 1975 à détroner enfin MV, MV qui avait été leader des GP 500 depuis 1958!!

Comme nous l'avons décrit, presque 10 ans plus tôt , en 1966 Honda avec Hailwood et sa 500 Honda 4 aurait pu mettre fin à cette domination MV si  à Hockenheim Shoichiro avait  choisi Hailwood et non Redman pour piloter la 500cc !!!

Même scénario dans les catégories 125cc à 350cc où, dès 1969, les japonais (sauf Honda) animeront les grands prix avec des 2 temps règlementaires!!

Pourquoi en 1968 cette attitude anti japonais de la FIM ? Alors que ces firmes japonaises avaient sauvé les GP motos comme elles avaient créé le nouveau marché de la moto de loisir en occident.

Publicité
Publicité
Commentaires
J
Belle rétrospective, bravo pour ce rappel.
Répondre
Publicité
ZSEFT- ZUNDAPP
  • Le blog du Zundapp Sud-Est France Team, voici les petites motos Zündapp, leurs concurrentes allemandes: Kreidler, Hercules, et leurs cousines portugaises Famel et Casal... toutes des années 60 à 80, présentées par les zundappistes du Sud-Est de la France.
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Newsletter
Visiteurs
Depuis la création 1 607 193
Archives
Publicité