Pour Honda, qui est vraiment la grande marque des années 60, nous ferons 2 articles, celui ci sur les motos Honda de plus de 125cc, et un 2eme sur les petites Honda.

Soichiro Honda, quelques mots sur le fondateur, né en 1906 il passa une partie de son enfance dans la forge de son père, il est apprenti mécanicien à Tokyo lorsque survint le terrible tremblement de terre de 1923, après la destruction du garage qui l'employait il monte son propre garage où il conçoit des automobiles de course pour ses clients.  Ensuite il monte une usine de segments, après de longues mises au point et études il arrive enfin à faire des produits de qualité. La guerre favorisera le développement de son usine de segments, puisqu'il fournira à toutes les branches de l'industrie militaire: automobile, marine, et aviation. A la fin de la guerre il vend son usine et produit des bicyclettes motorisées par 500 petits moteurs provenant de surplus militaires, après épuisement de son stock de moteurs, Soichiro Honda les produira lui même.....La Honda-Motor était née...

HondaTypeA1947

Honda en quelques dates:

1947/ 1957 :développement de Honda sur le seul marché japonais.

Honda48_55

 

Honda 1958

Nous sommes en août 1958, en Europe c'est le début de la crise dans le monde de la moto, une grande partie des marques est encore debout mais le public ne rêve que d'automobile, Zundapp arrête la production de sa KS601 et continue de se concentrer sur les 50cc, comme le font aussi les marques françaises. Parmi ces marques françaises, Motobécane, Terrot et Peugeot ont encore en 1958 une très importante gamme de motos, mais de 1961 à 1963 ils vont progressivement tout arrêter.

MRaout58

Le Japon est encore un pays d'Extrême Orient très lointain, il faut lire ce MotoRevue d'août 1958 pour deviner que dans l'empire du soleil levant toutes les industries travaillent d'arrache pied pour prendre leur revanche sur la défaite subie 13 ans auparavant, l'objectif de cette offensive est bien sûr l'Amérique. Dans ces années la quasi totalité des exportations japonaises est à destination de l'Amérique, c'est ce qui fera indirectement beaucoup de mal à l'industrie de la moto européenne car ce marché américain, où la moto était déjà un engin de loisir, restait le ballon d'oxygène de nombreuse marques.

HondaC71C76_58

Cette version sport des Honda "DREAM" existe en 2 cylindrées la C71/250cc/20ch et la C76/305cc/24ch. Cette version sport avec des échappements relevés voulait correspondre au look US. Avec la 305cc sport les essayeurs Honda atteignent 152km/h. Les versions tourisme avec les échappements classiques étaient les C70/250cc/18ch et la C75/305cc/21ch.

En 1958 MotoRevue réalise l'exploit de publier plusieurs essais (125cc et 250cc), des présentations et autres articles sur Honda alors que la marque n'est pas présente en Europe, comment cela fut il possible? C'est assez simple en 1958 la France n'a perdu l'Indochine que depuis 4 ans, et l'empreinte française y est encore importante, la presse française est diffusée au Sud Vietnam (qui n'a pas encore été annexé par les forces communistes du Nord) et les journaux français y ont encore des correspondants, c'est le cas pour MotoRevue avec Mr NguyenThanh Van qui depuis Saigon transmets ses articles à Paris. Le Sud Vietnam étant très proche du Japon, Honda y est déjà présent en 1958, 3 ans avant d'arriver en France. 

En 1959 c'est la première apparition d'une équipe Honda au Tourist Trophy avec une 125cc bicylindre, la RC142:

Honda1959-125-RC142-Naomi Taniguchi

Document du site http://www.hondatwins.net/forum/index.php

Conséquences et suite de cette reconnaissance sur l'ile de Man, en Octobre 1959 MotoRevue annonce "une 4 cylindres japonaise".

Après avoir lu cet article de MotoRevue on comprend que la firme Honda avait lancé presque simultanément les étude des 125cc et 250cc.

Mais c'est suite à la première visite de la 125 Honda au TT, que le constructeur a décidé la présentation de sa 250cc 4 cylindres, les choses sérieuses vont commencer....pour les 4 cylindres de "route" il faudra attendre encore 10 ans....

MotoRevue1433-Oct59

Dans les pages de ce MotoRevue d'octobre 1959 on trouve les premières photos de cette Honda 250 à 4 cylindres, elle est très proche de la 125cc qui était cette même année au Tourist Trophy. Puisque c'est une double 125cc.

Honda4cylOct59-1

Honda4cylOct59-2

Cette machine ne faisait à ce moment que 35ch à 14.000tr/mn, elle venait de gagner la course japonaise du Volcan Asama, course au départ de laquelle 5 machines de ce type étaient présentes. Ces courses japonaises se déroulant sur des "pistes" expliquent la présence de pneu "tout terrain" et l'absence de carénage.

Honda 1961

Ils sont là enfin, car depuis qu'ils ont mis le pied sur le sol US, les affaires vont bien pour les marques japonaises Honda, Suzuki et Yamaha.

Elles ont maintenant les moyens d'investir dans les compétitions internationales, et c'est succès sur succès, tous les grands pilotes courent sur des motos japonaises.

En 1961 Honda est champion du monde de vitesse en 125cc et 250cc, et pourtant il ne s'en est pas encore vendu une seule en France, avant cette année 1961 où Pierre PSALTY l'importateur Royal Enfield se lance dans la semi-importation des Honda.

Pourquoi semi-importation en fait depuis 1960 les Honda sont importées en Allemagne, et Psalty ne fera qu'importer en France des Honda en provenance d'Allemagne. La période d'importation "Psalty" se serait donc étalée sur 3 ans avec les volumes suivant 1961/60 machines, 1962/120 et 1963, la dernière année, 250 unités, mais tous ces chiffres sont à confirmer. 

La même année 1961, M.BONNET fait de même avec Suzuki (mais lui importera les Suzuki depuis le Japon), ainsi les deux marques japonaises Suzuki et Honda, commencent en pionnières à investir le marché français.

Dans cette publicité de 1961 Psalty met en avant le double titre de champion du monde de vitesse 125 et 250cc qu'Honda venait d'obtenir avec ses 125 twin et la 250- 4cyl.

Il faut dire que ce succès rapide était du principalement au retrait de MV de ces deux catégories 125 et 250 où la firme italienne était imbattable. Il est certain que sans ce retrait de MV, Honda serait resté de longues années derrière MV, comme ce fut le cas en 350 et 500 où MV continua de briller, Honda ne dominera complètement la catégorie 500 qu'après le départ de MV.

PubPsalty

Et toujours en 1961 cet article de MotoRevue désigne comme événement de l'année cette présence de Honda en France:

Evenement61

Ci dessous les versions tourisme "C72/77" et sport "CB72/77"de 1961, qui comme  les Dream de 1958 existent en 250 et 305cc.

HondaC77_1961

HondaCB77_1961

Coté prix, en 1962 le haut de gamme qu'est la 305 CB77 est au prix du marché à 4.820FF (1962) alors qu'une 250cc Aermachi Ala d'Oro est à 4.800FF, une 250cc Ducati à 3.850FF et une Royal Enfield 350 Bullet (importation Psalty) est à 4.050FF.

..........

Ci dessous une publicité de 1960 faite par Karl Henz Meller de Hambourg l'importateur Honda pour l'Europe, qui fournira Psalty à partir de 1961.

Honda125Benly_1960

En 1962 la 125 tourisme C92 (ci dessus) sera en France à 2.920FF alors que la CB92 sport 15ch sera  à 3.360FF. Les dernières Terrot encore en vente en 1962 sont encore compétitives avec la 125 Tenor à 1.850FF et la 175cc Rallye 15ch à 2.440FF, mais plus personne ne s'y intéresse....Idem pour les dernières Motobécane le 125 et 175 Spéciale aux mêmes prix que les Terrot mais avec 5ch de moins, elles ne se vendent qu'aux fidèles....

..........

La version "CL", ci-dessous, sera principalement destinée aux USA, c'est en 1962 au guidon d'une 250cc CL72 que Dave Ekins effectue avec Bill Robertson le prélude de la Baja 1000 / Tijuana-LaTijuana-La Paz, 1000 miles soit 1600 km de piste d'une traite, en moins de 40h, la première course Baja1000 officielle se déroulera en 1967.

Dave Ekins gagnera aussi en 1967 le fameux (au USA) Greenhorn Enduro avec une Zundapp GS100 de série, voir notre article.

HondCL77_US

Dans ces pages écrites par Dave Ekins celui ci nous conte comment il participa au lancement de Honda aux USA. Les mêmes pages en français. 

Honda avril 1965

Nous sommes en avril 1965, MotoRevue dans son n°1737 (photo ci-dessous) présente avec beaucoup de précautions cette moto qui n'a pas encore de nom mais seulement une cylindrée: 450cc, pour MotoRevue ce n'est pour l'instant qu'un prototype qu'il ne faut pas s'attendre à voir débarquer en France avant plusieurs années.

Pour une fois la rédaction de MotoRevue avait tort, car cela ira très vite et moins d'un an plus tard cette CB450 sera en Europe, je me souviens de la première que j'ai vue en 1966, c'était entre Vallorbe et Pontarlier elle était aux mains d'un motard suisse, vêtu d'une superbe combinaison de cuir noir.........effet garanti.

Honda450MRavril65 

Avec une présentation en vidéo de cette CB450

Ci dessous en Février 1966 la CB450 fait le tour des motocistes parisiens, une semaine d'exposition chacun, ici chez MotoBastille et bientôt les premières livraisons en France, alors on essaye de retenir le client.

MotoBastilleFev66

Pour les prix de l'automne 1965: CD125 / 2.690FF, CB125 / 3.450FF, C72 et CB72 (250cc) / 3.670 et 4.400FF, C77 et CB77 (305cc) 3.890 et 4.660FF, et pour finir la nouvelle CB450 prévue pour le printemps 1966 à 6.500FF soit légèrement moins chère que les "top modèles" anglais et allemand du moment qui sont tous entre 7.000 et 7.500FF.

Pour la fonction d'importateur en France, Pierre Psalty perdra rapidement ce business profitable au bénéfice de la société Honda Motor qui se chargera elle même dès le mois de mai 1964 de ce travail.

Psalty se convertira en agent Honda, puis fin 1966 il retentera l'aventure avec l'importation MV et la toute nouvelle (en 1966) et prophétique 600/4cyl/ double frein à disque mais hélas deux fois trop chère, après lui Garreau essayera de prendre la suite pour les MV. Les importateurs des autres marques japonaises auront plus de chance car ils conserveront plus longtemps leurs "affaires" que Psalty.

Pour l'importation de Royal Enfield bien que Psalty ai continué en parallèle avec l'importation Honda, il semble qu'il ai cessé cette activité aux environs de 1966/67 sûrement par manque de clientèle, en 1969 c'est SUD IMPORT de Toulouse qui essaye de relancer la vieille marque avec 2 modèles la 750cc Interceptor et la 250cc Continental, mais cela n'a pas été loin car l'arrêt de Royal Enfield eu lieu en 1970. L'usine indienne "Enfield" montait déjà un modèle d'avant guerre, qu'elle importe de nos jours, dans les années 60 et 70 cet ancêtre ne faisait plus partie de la gamme du constructeur britannique. Ce n'est qu'il y a quelques années qu'Enfield a racheté la marque "Royal Enfield" devenue disponible.

PsaltyHondaRetouch001

Ici Soichiro Honda au côté de Pierre Psalty

Il semble bien que les rapports entre l'ancien importateur Honda, Pierre Psalty et les japonais de Honda-France devaient être assez mauvais, car après avoir été rétrogradé pendant quelques temps d'importateur à "un simple agent Honda", Psalty se diversifia avec en complément Kawasaki et Yamaha (voir la publicité de 1973/gauche), puis il s'afficha "exclusif" Yamaha (voir la publicité de fin 79/droite).

Psalty73-79

Octobre 1968: Les bruits qui courent..Cette information d'octobre trouvée dans un Moto Revue mis en vente le 2 novembre 1968...

MotoRevue1904-1968009

La sortie de la 750 Honda, dans quelques jours, au salon de Tokyo, semble attendue...

Mais la surprise vient de chez Kawasaki, on sait depuis que cette firme avait aussi en préparation une quatre cylindres, qui ne sortira que trois ans plus tard (délai qui fut nécessaire à une remise à niveau, face à la CB750).

A l'annonce de la sortie de la 4 cylindre Honda, Kawasaki aurait donc décidé de produire "immédiatement" une 500cc trois cylindres....Au niveau de la communication Kawasaki essaye de polluer la sortie de la CB750, avec en plus des détails très fantaisistes sur la conception de cette 500cc produite en urgence!......

Malgré tout l'essentiel de ces informations se révélera juste.

En octobre 1968 il n'y avait pas que les bruits qui courraient, les photos aussi car les photos des premiers prototypes de la 750 n'auront bientôt plus de valeur marchande avec la sortie prochaine du bolide....

Ainsi quelques semaines avant le salon de Tokyo la revue allemande Das Motorrad plublie celle ci.

DasMotOct1968Honda4

Certainement un des premiers prototypes à avoir roulé, puisque la partie cycle semble provenir en grande partie d'une 450cc.

 

Honda Salon de Tokyo 1968

Cela ne fait que 2 ans que la 450cc 4vitesses est sur le marché français, une nouvelle série est dérivée de la CB450, dont elle reprend le bas moteur avec une distribution à simple ACT, ce sont les CB250 et CB350 à 5vitesses qui sont en vente depuis cet été 1968 en remplacement des CB72 et 77.

Et voilà que Honda fait sensation au salon de Tokyo en novembre 1968 avec la CB750!!!

Ci-dessous la photo que publie MotoRevue pour ce salon de Tokyo.

SalonTokyo68

Pour tous les motards de ces années 60, c'est l'extase, du jamais vu!!!....

En mars 1969 elle arrive et roule dans Paris...Quatre mois avant que l'homme ne marche sur la lune....

motorevue1969_1_ico

Il faudra attendre l'automne 1969 pour que les commerçants parisiens puissent livrer les premières CB750, mais il y a une telle demande chez les motards que l'on engrange les commandes avant que les machines ne soient disponibles, ci dessous deux publicités de Moto Bastille, qui pourtant était multimarque, mais là il n'y en a que pour la 750 Honda, celle de gauche est de début septembre 1969 et celle de droite de fin octobre 1969. Durant ce premier trimestre de fourniture, d'octobre à décembre 1969, Honda-France livrera quelques 550 CB750...un chiffre exceptionnel pour une grosse cylindrée à cette époque.

MotoBastilledebutSept69 MotoBastilleFinOctobre69

Et pour terminer le chapitre cette pub de Honda d'avril 1970, dont le slogan était:

 "Honda 750: dans 5 ans vous pourrez la voir chez nos concurrents"

Cela peut nous sembler maintenant présomptueux, mais en fait si l'on considère que la première concurrente très sérieuse fut en 1972 la Kawasaki 900 Z1, avec elle aussi ses 4 cylindres et son freinage à disque........Comme vous avez pu le lire précédemment, la conception initiale de cette Kawasaki Z1 fut remise en cause par la sortie de la CB750, les avancées techniques de cette Honda obligèrent Kawasaki à ré-étudier sa 4 cylindres et à se lancer "en catastrophe" dans les 3 cylindres 2 temps...ce qui finalement lui profita.

1972 - 1968 = 4 ans!!! les 5 ans n'étaient pas loin! Bien vu!

PubAvril70CB750

Voilà en quelques lignes comment nous avons vu l'arrivée de Honda aux cours de ces années 60......

..........................

Et un petit récapitulatif Honda pour les années 50 et 60.

(Avec le total de la production japonaise et ses exportations)

 

1955: Production totale du Japon: 259.000 motocycles, exportation: 323 unités.

1958: Honda aura produit 121.000 motocycles, première apparition dans MotoRevue avec les 125cc Benly et les 250cc Dream.

Production totale du Japon en 1958: 503.000 motocycles, exportation: 5.427 unités.

1959: Honda aura produit 288.000 motocycles (dont 170.000 SuperCub produit à Taïwan) et s'implante au USA.

Première participation d'une équipe Honda au Tourist Trophy avec une 125cc bicylindre.

Production totale du Japon en 1959: 880.600 motocycles, exportation: 19.500 unités.

1960: Honda prend à la firme française Motobécane le titre de N°1 de la production mondiale de motocycles (toutes cylindrées) avec une production annuelle de 654.000 machines (dont 570.000 Super Cub produits en grande partie à Taïwan).

Première année de participation des 125 et 250cc Honda au championnat du monde, aucune victoire.

Production totale du Japon en 1960: 1.473.000 motocycles, exportation: 56.260 unités. Avec ces chiffres de la production japonaise.....un gros point d'interogation: sachant que Honda à produit 654.000 machine avec 570.000 Super-Cub dont une grande partie en provenance de Taïwan, qu'en est-il du chiffre "Honda" dans la production japonaise de 1960? A partir du démarrage de cette grande usine de Taïwan, produisant des Super Cub en grande quantité, on ne sait plus ce qu'il en est de la part de Honda dans la production "Made in Japan".

 

1961: Honda a produit 980.625 motocycles et Pierre Psalty l'importateur Royal Enfield démarre l'importation de Honda en France (via l'importateur allemand).

Pour sa 2ème années de participation au championnat du Monde, Honda obtient le titre en 125 et 250.

Production totale du Japon en 1961: 1.804.000 motocycles, exportation: 78.500 unités.

1962:  Honda participe au championnat du monde dans 4 catégories: 125, 250, 350 et 50cc(première année de création de la catégorie). Honda remporte le titre dans 3 premières catégories mais obtient une seule victoire en 50cc.

Production totale du Japon en 1962: 1.674.000 motocycles, exportation: 202.000 unités.

1963: Honda était importé en Belgique depuis 1959 par Jules Tacheny, en 1963 Soichiro Honda inaugure une usine de montage à Alost/Aalst (entre Brussel et Gent), une usine dédiée principalement aux 50cc.

Au championnat du monde Honda obtient le titre en 250 et 350.

Production totale du Japon en 1963: 1.927.000 motocycles, exportation: 400.000 unités.

Mai 1964: Création de la société Honda France qui reprend à Pierre Psalty l'importation en France des motocyclettes Honda.

 Honda reprend au groupe BSA/Triumph le titre de N°1 de la production mondiale "moto" (hors petite cylindrée).

Au championnat du Monde, Honda obtient le titre en 125 et 350.

Production totale du Japon en 1964: 2.110.000 motocycles, exportation: 593.000 unités. La production de l'usine Honda de Taïwan (une grande partie des 900.000 Super Cub produit cette année 1964) semble bien ne pas être incluse dans ces chiffres de la production totale japonaise.

Avril.1965: la CB 450cc Honda twin double arbre à cames en tête (DOHC) fait la une de Moto Revue.

Au championnat du monde 1965 Honda obtient le titre en 50 et 350.

1966: Au championnat du monde Honda participe dans 5 catégories: 50, 125, 250, 350 et pour la première fois en 500cc. Cette année 1966 Honda obtiendra le titre en 125, 250 et 350. En 50cc et 500cc Honda obtient le titre "Constructeur" .

1967: Au championnat du monde Honda obtient le titre en 250 et 350. A la fin de cette saison 1967 Honda abandonne le championnat du monde moto pour se consacrer à la formule 1.

Novembre1968: c'est le summum avec la présentation au salon de Tokyo1968 de la CB 750 4 cylindres. 

 ............................

Et la concurrence, où en est elle en 1968/69:

(Avec des prix de décembre 1969)

Du coté des européennes, aux traditionnelles motos des années 60 se sont ajoutées les 750 Laverda à 9.500FF(copie des CB77 Honda), les très chères 750cc trois cylindres BSA/Triumph (11.000FF) ainsi que la 750Guzzi (9.950FF), la nouvelle série BMW présentée fin 1969 avec la R75/5 (9.975FF) qui remplacera début 1970 la R69S, encore en vente en 1969.

Du coté des japonaises c'est la grande bagarre, elles sont toutes moins chères que les européennes, et face à la Honda CB750 à 9.450FF, il y avait la T500 Suzuki (7.500FF) qui était sortie au salon de Tokyo 1967, cette année d'avance sur la Honda lui a permis d'etre  tres bien vendue pendant toute l'année 1968, la 500 Mach 3 Kawasaki (8.750FF) se vendra bien auprès des amateurs de sensations forte, mais en sortant en même temps que la CB750 elle ne connaîtra pas l'immense succès de celle ci.

Chez Yamaha pas d'affolement on vit des ventes de 350cc, qui vont bien, on en est à la 350YR3 (6.100FF) et au salon de Tokyo suivant, fin octobre 1969, Yamaha mettra son premier 4 temps sur le marché avec la 650 XS1, cela ne fera par encore d'ombre à Honda, mais avec le temps cela changera.....

Pour voir cette Honda CB750 et sa lignée tout au long des années 70 sur le site Motos.ancienne.free.fr,

Voir-> La lignée des 750 Honda.

Voir aussi notre article -> Les petites Honda des années 60.

.................

En 1960 Honda devint le n°1 mondial des producteurs de motocycles en prenant ce titre au français Motobécane, tout ceci avec les chiffres des productions françaises des années 50 et 60 se trouve dans notre message: 

Du Solex à la Mobylette, avec en fin de cet article les détails de la progression Honda.

..................

Voir aussi la confrontation des japonais Yamaha et Honda en France traitée dans l'article:

"Les Yamaha des années 60"

 

Ou bien le retour à notre page d'accueil: http://zundapp.fr