Arrivée des Yamaha fin 1962 

et présentation de la gamme 1965

............

Fin 1962 , les japonais de Honda et de Suzuki sont à Paris par l'intermédiaire de Psalty et de Bonnet, cela décide Mr Dubois, le patron de"Levallois-Motos", à se lancer dans l'importation des Yamaha. Un MotoRevue de novembre 1962 présente la gamme Yamaha importée par "Levallois-Motos".

Cette gamme Yamaha prévue pour l'année 1963 comportait un 50cc, une 125cc et deux 250cc. Le 50cc c'était le modèle "tourisme" MF1, la 125cc c'était le monocylindre YA5, et en 250cc la YD3 "tourisme" et la 250cc YDS2 "Super Sport".

Dans le Moto Revue n°1636 du 6 avril 1963, Jean Pierre Beltoise signe l'essai de la 250cc YDS2 "Super Sport". C'est l'enthousiasme total.

La dernière phrase de J-P. B. :

Bref, pour de multiples raisons, la Yamaha est pour nous un rêve devenu réalité dans le domaine de la moto sportive pour tous usages; et dès que nos finances personnelles le permettront...nous réaliserons ce vieux rêve d'enfant...

Dans ce même Moto Revue d'avril 1963, une publicité de "Levallois-Moto" sous l'appellation "Amal".

MotoRevueAvril1963

Voici une autre publicité vue dans le MotoRevue de décembre 1963, faite cette fois ci sous le nom de "Levallois-Motos".

YAMAHADec63001ret

Après la commercialisation d'une vingtaine de machines pour l'année 1963, Mr A. Dubois, de "Levallois-Motos", proposera la reprise de l'importation Yamaha à Mr Veuillet directeur de Sonauto au cours de l'hiver 63/64.

Mais dans les faits ce ne sera que début 1965 que l'affaire pourra être transférée à la société Sonauto.

Nous sommes ici fin mai 1964,  le grand prix de France vient de se dérouler à Clermont-Ferrand, contre toute attente c'est Phil Read qui a gagné en catégorie 250cc sur la seule Yamaha d'usine présente.

Yamaha1964-001

Mr Dubois marque l'évènement en se payant cette page dans le MotoRevue du 30 mai 1964, comme en avril 1963 l'adresse "Distributeur" est ici la société AMAL à Levallois au 56 rue A.Briand (le magasin "Levallois Moto était au 58).  

Dans le même MotoRevue une photo de la machine de Read.

GPclermontMai64

D'après le commentaire de MotoRevue, en ce début de saison 1964, Phil Read utilise la version 1963 de la 250 usine.

Yamaha1964-003

Puis en octobre 1964, certainement en concertation avec Sonauto (le futur propriétaire), la société Amal loue un stand au salon du motocycle de Paris pour y présenter la gamme Yamaha 1965. Voici une des dernières publicités de "Levallois-Moto/Amal" en septembre 1964 pour l'annonce de cette présence de Yamaha au salon.

Sept1964-001

......................

C'est donc après ce salon d'octobre 1964 que Sonauto démarre son activité "Yamaha" avec la "gamme 1965".

Voici deux publicités publiées en avril 1965, elles assurent la transition,  dans la 1ère publicité Levallois-Motos fait toujours  la promotion des Yamaha, mais ici "Levallois-motos" présente aussi toutes ses autres marques. 

levalloisAvril1965

et dans la 2ème publicité du même Moto-Revue, Sonauto présente sa première gamme avec la 250 YDS2, le 50 TF1 et le 80 YG1, ce qui était, avec le même graphisme, strictement la gamme présentée par la société Amal au salon d'octobre 1964 (voir précédemment). 

SonautoAvril1965

...................

La gamme Yamaha 1965.

C'est en 1965, au cours de cette première année d'importation que nous avions écrit à Sonauto pour une demande de documentation. En retour Sonauto nous avait envoyé un unique feuillet en noir et blanc avec la première gamme Yamaha/Sonauto.

Voici donc le document que nous avions reçu avec les modèles 1965, c'est la gamme que va distribuer JC Olivier, celui ci n'a que 20 ans mais il le nouveau responsable de cette activité chez Sonauto. Il parcouru la France avec un fourgon et quatre modèles. Il réussit cette première année à vendre 117 machines à 28 motocistes.

Cette nouvelle façon de procéder fera beaucoup de tort aux importateurs parisiens traditionnels, ceux ci attendent en général dans leurs bureaux, que les clients passent commande aux motocistes locaux, après quoi ceux ci transmettront ces commandes aux importateurs parisien........

J.C. Olivier bouscule cette pratique en forçant la mains au motociste, qui devant la belle 250YDS2, que lui présente JC. Olivier, ne peut résister au désir d'avoir l'engin dans sa vitrine, JC Olivier le persuade que les clients se précipiteront pour l'acquérir.....et cela se passe comme prévu....

....................... 

Ce tarif, que nous avait envoyé le nouvel importateur représentait l'ensemble de la 1ère gamme Sonauto/Yamaha va diffuser en France.

Avec ce super site sur l'histoire de Yamaha en France et surtout sur les années 1965/1967 vous verrez comment Jean-claude Olivier démarra sérieusement les ventes de Yamaha en sillonnant la France avec un fourgon et 4 motos.

Bien sûr dans ces temps là Honda était très loin devant puisque vendu depuis le tout début des années 60, mais la progression de Yamaha fut rapide et vous verrez les fiches de JC Olivier dont celle du mois de mai 1966 avec 16 motos livrées, dont 2 YDS3....

Après les 117 motos livrées en 1965 ce sera un total de 330 motos en 1966, 550 en 1967, plus de 1000 en 1969, 2.336 en 1970, et 4.652 en 1971!!!

Pas étonnant, avec un tel boum, que des industriels français comme Gottfried aient cherché en commercialisant Zundapp en 1969, à accrocher leurs wagons à ce renouveau de la moto qui filait bon train.

Catalog_1

Ce feuillet recto-verso en noir et blanc présentait les modèles "Sonauto"1965 et marquait le point de départ de Yamaha en France.

Ensuite, au cours des années 1966 et 1967, il semble que les modèles Yamaha aient rapidement évolués avec la généralisation du graissage séparé. Dans cette gamme 1965 un seul modèle en était équipé.

Catalog_2

Pour chacun des modèles je vous ai extrait la vue le concernant. Cliquez dessus pour les agrandir.

50MF2

Pour le "MF2" ci-dessus une grosse erreur de Sonauto qui ne connaît pas encore la gamme Yamaha, puisqu'au lieu d'un dessin du MF2 c'est ici un dessin de l'YF1......Les caractéristiques et le prix se rapportent bien au MF2.

Merci à Sebastien un spécialiste varois des premières Yamaha importées en France qui m'a transmis la photo de son MF2.

Yamaha-MF2

La version Yamaha/2 temps du Cub Honda

 

Ci dessous Le 50cc sport YF1 à 1.700FF.

Nota: 1FF de 1965 = 1Euros 2002 

50YF1

Ci-dessous le 80cc sport YF1 à 1.999FF.

Sur la fiche des ventes du mois de mai 66 de JC.Olivier figurent des modèles différents de ceux ci, dont un 125cc YA6 qui malgré qu'il fut sorti en 1964 n'était pas encore sur ce tarif 64/65.

Ce 125 monocylindre YA6, assez semblable au 80cc ci dessous, sera enfin sur les tarifs 1966/67 (figurant plus bas).

80YG1Sport

A 3.800FF la 250cc YD 3 de tourisme.

250YD3Tourisme

Chez Yamaha il y avait aussi comme chez Honda une 305cc la YM1, sûrement une version sur-alésée des 250cc, mais elle ne fut pas importée par Sonauto.

Ci dessous en compagnie de l'ancienne sportive l'YDS2 il y avait l'YDS3 le dernier bolide Yamaha à 4.800FF, elle était la première Yamaha à être dotée d'un graissage séparé dit "autolube", la précédente 250 Sport l'YDS2 (graissée par mélange) était toujours au tarif à 4.200FF.

250YDS2_3

En Avril 1963 Moto Revue avait publié l'essai de cette la 250 sportive "1962", la 250 YDS2, importée à ce moment par "Levallois Motos". Les commentaires de Jean Pierre Beltoise, l'essayeur de MotoRevue furent enthousiastes (voir en début d'article). 

MotoRevueEssaiYam250-1963

La 250 modèle tourisme à un carburateur l'YD3 fut comme l'YDS2 vendue par "Levallois-Motos" puis par "Sonauto", voici une publicité "US" de 1962 où cette YD3 (un carbu) figure en bonne place, la sportive YDS2 y était aussi, bizarrement en beaucoup plus petit, il devait y avoir un stock d'YD3 à écouler chez l'importateur US.

Pub-US-1962

(Publié par le site: http://motorparade.blogspot.com )

Ci dessous une publicité "Sonauto" de février 1966, où l'on retrouve les trois 250cc. La plus diffusée fut la nouvelle sportive de 1965 l'YDS3, la plus performante et la seule qui eu déjà un graissage séparé. Pour les 2 autres 250, l'YDS2/25ch et l'YD3/19ch c'était encore le graissage par mélange.

PubYamFevr66

............... 

Mais il y a surtout à la fin de ce minuscule feuillet, que nous avait envoyé Sonauto, la 250cc compétition client TD1 à 9.750FF.

Yamaha était à ce moment le seul fabricant japonais à vendre sur catalogue une compétition client, et qui plus est "performante". Yamaha prenait ainsi pour de longues années la relève des constructeurs britanniques Norton et AJS/Matchless avait fourni les 350 et 500cc "compétition client" jusqu'au début des années 60.

Dès 1965 Daniel Lhéraud obtint des résultats avec cette TD1, ce qui lui permis de rentrer dans l'écurie Sonauto et d'être champion de France en 250 Inter en 1966 et 67.

Pour l'année 1968 ce fut Alain Barbaroux qui lui succéda, en étant lui aussi champion de France en 250 Inter, sur cette Yamaha TD1. La tradition des compé-clients restera longtemps chez Yamaha avec ensuite les TD2, TR2 et 3, puis à partir de 1980 toute la gamme des TZ.

250cross_vitesse

Dans ce dernier extrait du feuillet Sonauto, il y avait aux cotés de la TD1 un modèle étrange modèle: l'YDS2 de moto-cross à 5.900FF .....A-t-elle été vendue à quelques crossman français? Peu de traces de ce modèle sur Internet....Je n'y ai trouvé que cela.....

Yds2motoCrossNetB

Ci dessous une photo de la 250 Super Sport YDS3 1964/65, un des modèles figurants sur notre feuillet, ici elle est en couleurs telle que l'on aurait aimé la voir sur les notices, mais en 1965 Sonauto démarraient à l'économie pour ses documents publicitaires envoyés aux jeunes provinciaux:

YDS3couleur

En provenance des pays qui avait déjà la couleur, cette publicité d'époque pour le 80cc à distributeur rotatif YG-1.

Yamah_YG1_K

 

Gamme Yamaha 1966/67

En complément, voici les prix des modèles Yamaha 1966/67 publiés dans le MotoRevue n°1809 d'octobre 1966, avec en dessous des prix Yamaha les prix des Zundapp, par les hasards de l'alphabet:

Tarif66

Dans cette nouvelle gamme Yamaha il y a un petit bolide, le Twin 100cc YL1 avec 9,5ch et un graissage séparé pour 2.485FF, chez Zundapp pour 2.200FF c'est 50cc et 5,5ch.......avec le même permis de conduire A1 (français).

A partir de 1966 ce petit twin de 100cc performant représentera 1/3 des ventes de Sonauto.

Yam100twinJet-1968 

La comparaison entre les prix des japonaises et ceux des 50cc Zundapp laisse perplexe, et on comprend la faible diffusion des Zundapp de ces années 60, nous sommes dans la période d'importation des établissements "Judenne".

Si on compare ce tarif Yamaha 66/67 à la notre feuillet 1964/65, on constate que dans les petites cylindrées les modèles ont changés avec des prix en nette augmentation, car toutes avaient, depuis, un graissage séparé et des puissances en hausse, par contre les prix des deux 250cc ont baissés!

Il faut dire qu'en face chez Suzuki, l'autre fabricant japonais de 2 temps présent sur le marché français, une 250cc fait grand bruit: la nouvelle et très rapide 250 T20-29ch/6vit à 4.550FF, alors chez Sonauto on ne pouvait faire autrement que d'aligner le prix de l'YDS3-27ch/5vit sur celui de la T20 Suzuki.

Gamme Yamaha 1967/68

La réplique de Yamaha à Suzuki sera rapide, avec la sortie au cours de cette année 1967 d'un nouveau bolide : la 350 YR1 36ch, à ce moment sera le plus gros 2 temps japonais importé en France, elle volera en partie la vedette à la Suzuki T20.  A remarquer aussi que la nouvelle 250cc YDS3 affichait fin 1967 une puissance qui était passée de 27 à 29,5ch et oui! 0,5ch de mieux que les 29ch de la Suzuki!!

Et un autre nouveau venu dans la gamme présenté fin 1967: une mini 250cc la 180YCS1, 21ch pour 120kg... 

Au Japon il existait une autre 350cc deux temps encore plus puissante, la 350 Avenger de Kawasaki avec ses 42ch, mais on ne la verra en France qu'à partir de 1968 lorsque le regretté Xavier Maugendre reprendra à C.Garreau l'importation des Kawasaki (importation qu'il cessera en 1981 avec la création de Kawasaki France). Dans cette première tentative d'import Kawasaki, C.Garreau avait principalement ciblé la 250 Samurai et la 650cc, clone d'une BSA (A revoir dans: Qui copiait qui?).

YR1350_1967

Cette YR1 de 1967/20.000km était en vente en 2009 sur Ebay.fr à 4.500€ en achat immédiat.

Voici le tarif de la gamme 1968 présenté pour le Salon d'octobre 1967

YamahaSalon1967002

Avec quelques variations de prix par rapport au précédent tarif, la baisse de ceux qui se vendent mal: le 50YF1 et le 80YGS1, stabilité de celui qui se vend bien: le 100YL1, et après la baisse du prix de la YDS3 en 1967 face à la nouvelle 250 Suzuki, on profite des 2,5ch de plus que la version précédente pour remonter un peu le prix de la 250 "sport", à la veille de l'arrivée de sa remplaçante l'YDS5. Une disparition avec la 250cc tourisme YD3 qui avait un tarif très compétitif mais peut être pas assez "sport". Et un pavé dans la vitrine Honda avec la nouvelle 350YR1 aussi performante que la 450cc Honda mais à presque 1.000F de moins!

La progression des ventes fut continue: 4.652 Yamaha en 1971, cette année là Honda, le N°1, est loin devant tout le monde avec 22.737 immatriculations.

Puis ce fut 19.690 Yamaha immatriculées en 1975 avec ainsi une solide place de n°2 en France.

Lors de cette année 1975, la place de n°1 commence à être dans la ligne de mire de Yamaha avec seulement un écart de 10.000 machines avec le leader Honda, qui avait immatriculé 29.965 machines.

Cet écart entre Honda et Yamaha se réduira d'année en année.

Pour 1977/1978 Honda-France aura une chute de ses ventes assez sensible et Yamaha sera le N°1.

En 1979 les ventes Yamaha sont toujours en progression avec 41.400 machines immatriculées, mais Honda cette année là reprendra la tête de peu avec un chiffre de 47.500 immatriculations.

En 1989, les ventes ont bien baissé, Yamaha sera pour quelques temps le n°1 en France avec 32.000 immatriculation devant Honda qui n'en sera qu'à seulement 27.000. 

En 2001 les ventes "mondiales" de Yamaha sont à 845.000 machines, légèrement derrière le n°1 Honda et ses 877.000 ventes.

En 2014 dans un marché français qui est revenu au niveau de celui de 1979 avec aux environs de 140.000 motos neuves immatriculées (125cc et + de 125cc) la position des leaders à beaucoup changé.

Yamaha/MBK est  définitivement le leader avec 30.000 machine et 20% du marché, alors derrière le N°2 est Honda avec 20.623 immatriculations et 15% du marché.

Avec ces chiffres le total 2014 des firmes Honda et Yamaha ( 50.000) fut le même, à 1.000 unités près, que celui de 1975 (49.655), mais le marché français de 1975 n'était que de 92.000 unités .....alors que celui de 2014 est voisin de 140.000.

Cela traduit le recule très important de l'ensemble Honda+Yamaha, en 40 ans ils sont passés de 60% du marché de 1975 à 35% de celui de 2014, soit une perte de presque 50% en part de marché.

Rappel des liens de cette page : l'histoire de Yamaha en France , les années 1965/1967 et aussi Yamaha des origines à 1957.

Retour à la page d'accueil

 

PMG / Juin 2014