Ce fascicule imprimé à Munich était remis avec chaque 50cc Zündapp vendu en France dans la période 1977/1979

Cette notice "Mode d'emploi et entretien" des 50cc était commune aux versions cyclomoteurs GTS50 et KS50 de type 529, et aux versions vélomoteurs (MTL) KS50 Super Sport refroidi par "air" et par "liquide"de type 530.

 

Page1

 

Voici les quatre modèles de 50cc que la firme Zündapp avait prévus de commercialiser en France.

En premier lieu les deux cyclomoteurs, le moins cher de tous le GTS50, ici dans sa première version de 1977, puis le plus cher des cyclomoteurs de l'époque, le KS50 (plus cher que certaines 125cc japonaises).

Page2

 

Pour l'immatriculation de ces 2 cyclomoteurs en France il faut normalement utiliser le type 517-38, car c'est sous cette référence que ces 2 machines ont été réceptionnées (c'est une bizarrerie ces 50cc n'étant pas des 517, mais pour l'administration française c'est ainsi). Vous trouverez la feuille d'homologation de 1978 (dite : feuille des Mines) sur le site des "mordus du galet"

Page3

Dans les faits un de ces modèles ne sera pas importé en France: le "vélomoteur" Super Sport  refroidi par "air", ci-dessous. Par contre ce 530 fut le principal 50cc Zündapp vendu en Belgique.

 

Page4

Le seul modèle de "vélomoteur" que Gottfried importa à partir de 1977 fut le KS50 Super Sport à refroidissement liquide (watercooled), ci-dessous. Il coûtait très cher et de ce fait il fut très peu diffusé.

Page5 

Ci dessous l'ensemble des caractéristiques des quatre 50cc Zündapp, les deux colonnes de gauche sont pour les cyclomoteurs (529) et les deux colonnes de droite sont pour les vélomoteurs (530).

Les deux cyclomoteurs 529 sont équipés du moteur 4 vitesses 280-74, alors que les vélomoteurs 530 sont équipés du 5 vitesses 284.

Avec ces caractéristiques vous trouverez peut être les renseignements que vous chercher, malgré les évolutions esthétiques des modèles des années suivantes, ces caractéristiques techniques restèrent valables pour les machines vendues en France jusqu'en 1979, date de la fin de leur commercialisation. 

Page6

 PUISSANCES

Les puissances sont exprimées en chevaux allemands (DIN ), les 6.25ch des 530 correspondent à la limite que s'était imposée les firmes allemandes (Sachs,Kreidler et Zündapp) pour la catégorie des kleinkrafträder. Voir notre article "les florett, KS50 et K50 à l'assaut du marché allemand".

La puissance indiquée pour les cyclomoteurs : 2,8ch DIN correspond à la version allemande du cyclomoteur (Mockick): GTS50 qui était équipé d'un cylindre à petites lumières très bridé, les 529 GTS/KS vendu en France était équipés d'un haut moteur identique au 530 (refroidi par "air").

Pour qu'il soit facilement débridés l'importateur avait fait équiper ces machines d'une rondelle située à l'entrée de l'échappement, il suffisait de faire sauter cette rondelle pour retrouver une puissance très proche de celle des 530.

En effet un 529 "français" même avec le carburateur Bing de 15mm d'origine avait, après débridage, des performances très proches d'un 530 (à condition de modifier aussi la transmission secondaire pour qu'elle soit proche de celle des 530, vous trouverez dans notre article "La transmission secondaire des 50 Zundapp" un tableau avec les transmissions secondaires des 529/4v et 530/5v).

COUPLES

Pour les couples moteur indiqués indiqués par cette notice on peut être assez méfiant, pour le bloc moteur 4 vitesses des cyclomoteurs il est certain que le couple indiqué n'est pas celui des machines vendues en France (voir mon explication sur la puissance du GTS allemand).

Pour le couple maxi à 8500tr/mn des 530 il est difficile d'en tirer des conclusions, les bonnes données seraient celles fournies par la forme de la courbe de couple, suivant que cette courbe soit plus ou moins plate.

Parmi les certitudes sur la souplesse de ces 530 il y a les tests fait par la revue "Das Motorrad du 12 juillet 1978".

Avec le passage des blocs 5v Zündapp du Bing de 19mm au Mikuni de 20mm, la souplesse du moteur Zundapp s'était très certainement améliorée. Voici un extrait de mes commentaires figurant dans cet ancien article:  

Des temps étonnants pour le Zundapp KS50/530

- La reprise de 50 à 60km/h du KS50 sur le dernier rapport: 5,4s ....ensuite le grand concurrent Kreidler est à 10,4s presque le double....

-La reprise de 50 à 80km/h du KS50 sur le dernier rapport: 16,8s ....le Kreidler, est 2ème, avec 21,3s et Hercules, le 3ème, fait un 31,5s!!

Avec de telles reprises on peut penser que le couple des 530 était présent dès les bas régimes.

Un comparatif de 1976 avec le 5 vitesses encore équipé du Bing de 19mm, était moins favorables au 517 Zündapp qui était resté dans la moyenne des 50cc. Voir "Comparatif de 1976"

 

Page7

 

Page8

 

Page9

 

Page10

Dans cette notice figure aussi les schémas électriques des GTS50 et KS50 (cyclomoteur), ainsi que le schéma des KS50 Super Sport (vélomoteur). Voir le schéma électrique du GTS50 dans cet autre article : "Circuits électriques simplifiés pour cyclomoteurs Zundapp"

Voici une publicité de 1977 parue dans la presse "jeunesse", l'importateur y présente les trois 50cc qu'il a sélectionnés pour le marché français. En gros plan le cyclo KS50, le best seller, au bas de la publicité le deuxième cyclo le GTS50 (à gauche) et à droite le KS50 Watercooled (MTL).  

PubZun1977

 

Pour la diffusion de ces cyclomoteurs "1977", la firme de Munich avait préparé un dépliant publicitaire qui paru fin  1976 pour la présentation de la nouvelle gamme 529/530 de 1977 qui remplaçait celle des 517 produite de 1967 à 1976.

Vous trouverez avec la présentation de ce dépliant quelques explications sur l'évolution des modèles GTS/KS ainsi que quelques éclaircissements sur l'utilisation en France de l'appellation "517-38" et l'abandon de la référence allemande 529-06.

"Les 529-06 d'octobre 1976"

 

PMG