Pour ce Dimanche de Juillet 2011, voici un article paru dans le numéro du 19 octobre 1968 de MotoRevue.

Couverture

Pour le Salon de Paris, il y avait chaque année un numéro Spécial Salon, mais dans ses numéros réguliers, MotoRevue distillait aussi des photos des nouveautés, le numéro qui avait précédé celui ci était intitulé : "Les premières photos du salon", pour le suivant (celui ci) c'est: "Salon de Paris".

Lors du Salon de la Moto les ventes de MotoRevue augmentaient d'une façon importante, alors, on faisait un peu durer en délayant...

Dans ce numéro d'octobre 1968, trois photos et quelques lignes qui retiennent notre attention.

C'est le retour officiel de Zundapp sur le territoire français en compagnie d'un importateur "officiel", avec dans ce n° la description du stand Zundapp au salon de Paris. 

Le texte qui suit, est le texte original.

Ce texte est signé du rédacteur en chef de MotoRevue, Bruno Nardini. Quelques mois après ce salon, le même Bruno Nardini, sera, avec la presse française l'invité de l'usine Zundapp, (cliquez pour->voir ce reportage), à cette occasion le rédacteur en chef de MotoRevue fera beaucoup mieux que cette fois ci. 

 La vue du stand Zundapp ci dessous, figure en tête de l'article, au premier plan la GS100, derrière celle ci, à gauche les cyclomoteurs Tourismes "M50/434-12", à l'arrière plan au centre de la photo les vélomoteurs KS50/517-20 et 517-06 et pour finir sur la droite les cyclomoteurs "Sport" C50 Super/517-09. 

.............................

ZUNDAPP

 StandZundapp68

C'est par un exploit sportif de toute première grandeur que l'usine Zundapp a marqué son retour en France par l'intermédiaire d'un nouvel importateur : les Ets Gottfried de Mulhouse: La victoire par équipes aux Trophée des Six Jours Internationaux qui viennent de se terminer en Italie. Victoire d'autant plus significative que, dans une épreuve réputée pour sa dureté, c'est avec des 50, 75, 100 et 125 que Zundapp a remporté la victoire au détriment de cylindrées souvent nettement supérieures.

Différents modèles figuraient sur le stand, modèle dont nous allons rapidement vous rappeler les caractéristiques. Tout d'abord un cyclomoteur sans permis , boite deux vitesses, réservoir de 5,1 litres, suspension intégrale, deux freins tambours, cadre en embouti. Puis, toujours sans permis, un trois vitesses, le Sport-Combinette en deux versions, tourisme et sport, guidon plat ou relevé. Gros réservoir en selle (13,7 litres), trois vitesses, roues de 21x2,75. 

GS100

C'est aussi en version Tourisme et Sport qu'est présenté le KS50. Il s'agit cette fois d'un cyclomoteur dont le moteur est dérivé de la machine du record du monde : Super Culasse largement ailettée, puissance de 5,2 CV, boite à 5 rapports, kick, fourche téléscopique, réservoir de 13,5 litres, amortisseurs hydrauliques à l'arrière, frein à tambours de 150mm, etc.

MoteurGS100

Il existe encore un Super Sport à 5 vitesses, dans une version plus luxueuse et, naturellement (le prestige de la marque) des modèles de trial et de tout terrain avec les 100cc, 7,5ch, 4 vitesses, etc.

Avec des prix bien étudiés, la production Zundapp  servie aussi par les succès des machines dans les épreuves de trial, peut trouver une place de choix en France.

Bruno Nardini

..............................

Voir le dépliant publicitaire distribué sur le stand Zundapp à cette occasion

 

Commentaires du ZSEFT

Pour ce premier Salon en France, Zundapp bénéficiait de la publicité que lui apportait sa très récente victoire aux 6 jours des ISDT qui venaient d'avoir lieux en Italie, cela explique la présente de la GS100 sur le stand. Cette GS100 qui était la vedette du stand Zundapp, lors de ce Salon, était en fin de fabrication, . Elle n'avait été produite qu'en très petite quantité pour le marché américain, elle était très proche des machines d'usine du début des années 60 par son cadre, par contre son moteur était directement celui du KS100 4 vitesses de tourisme, cette machine a été principalement produite pour une diffusion sur le marché américain. Elle est visible dans cette article:

GS100 1967/1968

................

Pour voir la concurrence qui faisait face à Zundapp sur le marché des cyclomoteurs "Sport",ce n'est pas compliqué, en début d'article nous avons figuré la page de couverture, et ici en vous proposant le dos du journal, vous avez sous les yeux la publicité Itom. Cette publicité y a figuré à de multiple reprise au long de l'année 68 ainsi qu'au cours de l'année 69. Chez Itom-France on avait des moyens très supérieurs à ceux de l'importateur Zundapp qui n'a jamais fait de publicité dans les pages de MotoRevue. 

Ce cyclomoteur Itom était déjà fourni dans une version 4 vitesses au pied, alors qu'en face le cyclomoteur Zundapp 1968 n'avait que 3 vitesses à mains. Il faudra attendre jusqu'en 1971 pour que Zundapp utilise sur les C50 Sport les blocs moteurs avec vitesses au pied (3 et 4 vit.). 

Pub_Itom_68

Pour en savoir plus sur Testi, voir le site:

Registro Storico Testi

..............