Encore un message vite fait, nos lecteurs habituels savent que par manque de temps nos articles sont actuellement un peu bâclés. Celui-ci permettra tout de même d'enrichir notre rubrique "motos des années 50 et 60"

Nous allons essayer d'effectuer avec l'aide de documents publicitaires d'époque ( et sans aucune prétention) un tour d'horizon des motos Peugeot des années 1950 en deux épisodes: celui ci avec la gamme 1954, puis ultérieurement un autre avec la gamme 1958.

Peugeot était au cours des année 50 dans le trio de tête des firmes motocyclistes françaises aux côté de Motobécane et de Terrot. 

Couverture

En 1954, nous sommes dans les années fastes, années où les volumes de la production française des deux roues de plus de 50cc atteindront des sommets, avec presque 250.000 machines/an.

Avec ci-dessous un aperçu avec les chiffres de 1956, n'ayant pas encore trouvé des chiffres  plus anciens.

Pour la catégorie "reine"de l'époque, celle des 125cc, le total de la production française de 1956 (sans les scooters) était de 105.151 machines par an.

Ces 125cc étaient en France en catégorie vélomoteur/MTL, une catégorie conduisible à partir de 16 ans sans aucun permis de conduire, ceci jusqu'en 1958.

Parmi cette production française de 1956 il y avait 21.305 Vélomoteur Peugeot (non compris les scooters), parmi ces vélomoteurs il y avait 18.673 "125cc" Peugeot et 2.632 "100cc" Peugeot (à moteur Villiers), Motobécane était devant avec 23.227 "125cc" produites (hors scooters).

Pour les scooters la production sur le territoire français était de 118.293 machines/1956, surtout des Vespa/ 55.313 et des Lambretta/31.219, tous "made in France". Malgré cette domination "italienne" il y avait aussi loin derrière: 4.688 scooters Peugeot derrière les 12.383 scooters Motobécane .

La production française des "motos"(+ de 125cc) était au total de 16.876 machines/an dont 13.946 motos de 175cc, la presque totalité de ces 175cc était produite par les sociétés Peugeot et Motobécane (voir les chiffres qui suivent).

 Pour les triporteurs: 5.235/an pour 1956, je n'ai pas le détail par firme, les trois "grands" français du tri à cette période étaient : Peugeot, Lambretta (France) et Vespa (ACMA).

Les productions "motos 1956" comparées  de Peugeot et de Motobécane par cylindrée étaient:

Pour les 175cc: Peugeot / 4.385 et Motobécane / 8.403

Pour les 250cc: Peugeot / 895 et Motobécane / 0

 Pour les 350cc: Peugeot / 0 et Motobécane / 147

(La production des 350cc Peugeot débutera fin 1957 avec un chiffre de: "99" 350cc de type 1958 construites lors des derniers mois de 1957)

Pour conaitre les chiffres de production des 50cc, voir "Solex et Mobylette".

Nous avons aussi publié le programme 1958 de Peugeot, année qui marquera, avec l'essort de l'auto et les nouvelles lois françaises, la fin de cette épopée de la moto française de l'après guerre.

Cliquez-> Les Peugeot de 1958

...........

 

Revue de détail de cette gamme Peugeot/1954.

 

Le Bima était le seul cyclomoteur de la gamme Peugeot, peu vendu face aux Mobylette et autres VéloSolex. A partir de 1957/58 son remplaçant le BB aura plus de succès.

BIMA

.......

Dans la gamme Peugeot 1954, surtout des 125cc, 175cc et des scooters.

Velom3vit-1

Dans les 125cc ils y avaient les 3 vitesses type "55" directement dérivées des 100cc type "53" d'avant guerre. La 55TA (à gauche) était le modèle le plus économique, au prix plancher des 100.000aFF, un premier prix qui était dans le tarif de tous les fabricants français. 

Ci-dessous les deux modèles 125cc de milieu de gamme, à gauche la 55TCL la plus chère des 3 vitesses et à droite la 56TL4 la moins chère des 4 vitesses. On différentie les deux blocs 3 et 4 vitesses au premier coup d'oeil, le cylindre des 3 vitesses est vertical alors celui du 4 vitesses est légèrement incliné vers l'avant.

Velom3et4vit

Pour les importateurs de machines étrangères, les énormes droits de douane rendaient la situation plus difficile. Ainsi pour les même 100.000aFF, la société "Hall de la moto" ne fournissait que des 50cc, soit la Combinette 422 / 2vit. de Zundapp, soit la FIPS de TWN à moteur Sachs 2vit.

.........

Moto175-4vit

Dans les 4 vitesses il y avait les 125 et 175cc, ci dessous c'est la page des 175cc, la 176AS et la 176TC4 c'étaient les plus modernes et le top des mono-cylindres Peugeot du moment.

Ces machines étaient beaucoup plus chères que les 3 vitesses, puisque la 125cc 56TL 4 vitesses était à 135.000aFF et la 176AS à 140.000aFF, comparés aux 100.000aFF des 125 à 3 vitesses....l'écart était important

N'oublions pas que la 175cc Peugeot avait gagné le "Bol d'or" 1952 dans sa catégorie, une version "grand public" un peu moins puissante que le modèle "usine", sera commercialisée de 1953 à 1957.

Voici la page de la 176GS.

Elle sera commercialisée de 1953 à 1957 à 190.000Fr elle était 50.000 plus chère que le premier prix des Peugeot utilitaire la 175 AS, qui était à 140.000Fr.

Moto176GS

 

Voir les 175cc Bol d'or dans notre message " Les Peugeot de Lucien"

 ..........

TriPeugeot125

Dans la gamme Peugeot de 1954 voici le très utilitaire "Trimoteur" 55TN.

......

ScootS55

 

En 1954 nous sommes dans les grandes années du scooter en France, de très nombreux fabricants français vont essayer de prendre pied sur ce marché, ici c'est le Peugeot S55, mais hélas pour ces scooters le marché restera en très grands partie aux mains de Vespa et Lambretta.

Ces deux firmes italiennes contournèrent les droits de douane français, très élevés, grâce à des usines de montage situées en France.  Pour Peugeot comme pour les autres fabrications de scooter 100% "made in France" ce marché du scooter sera presque un échec et pourtant Peugeot persistera (voir les chiffres 1956 en début d'article), puisqu'en 1958 la firme franc-comtoise sortira un nouveau scooter le S57.

Mais avec le permis de conduire (Licence A1, avec une épreuve théorique uniquement, pas d'épreuve de conduite) qui, en 1958, devient obligatoire pour les vélomoteurs 125cc (MTL), tout comme l'assurance obligatoire à un coût calamiteux (supérieur aux petites automobiles), ce sera la fin de ce marché florissant des 125cc populaires françaises......

...........

En 1954 la plus grosse des Peugeot est la 250cc

Moto250

En complément de cette page sur la 256TC4, voici aussi un document de l'année précédente.

 Peugeot250-1953-page1

 Voici donc cette 256TC4 de 1953 (il faudra attendre la fin de 1957 pour voir la sortie d'une 350cc, la 356TB Modèle 1958).

En 1956 Peugeot fabriqua "895" 256TC4, c'était la plus grosse production de motos françaises de plus de 175cc.

Peugeot250-1953-page2

Avec un prix voisin des 190.000aFF cette 256TC4 était beaucoup moins chère qu'une 250cc Zundapp, qui elle coûtait 250.000aFF, sans les lourdes taxes à l'importation elles auraient été au même prix.

Pour voir d'autre publicités Peugeot 

Cliquez  " Les Peugeot de Lucien".

Cliquez  "Les Peugeot de 1958"

Pour notre dernier article sur les Peugeot

Cliquez: Essai de la 176GS Bol d'or