Pour notre série d'articles "Peugeot" voici un document assez facile à se procurer, ce petit facicule publicitaire nous présente la gamme 1958 des motos et vélomoteurs Peugeot, toutes ces machines correspondaient aux critères de la moto "utilitaire".

Seul le marché de la moto utilitaire était accessible aux firmes françaises, Terrot, Motobécane, Peugeot, etc...Les droits de douane (20% jusqu'en 1962) protégeaient en partie la production française des utilitaires allemandes. Et pour les quelques amateurs français de grosses cylindrées ou de motos sportives des années 50, il fallait se tourner vers les produits importés, principalement anglais et allemand pour les grosses cylindrées et italiens pour les petites.

 

La gamme 1958 marque le dynamisme de Peugeot-Cycles/Valentigney au cours de cette décennie, avec la présentation fin 1957 de sa nouvelle gamme de 50cc, les "BB", d'un nouveau scooter le S57C / 125cc (S157C en 150cc), d'une nouvelle moto de cylindrée moyenne: la 350cc.....  

En résumé cette année 1958 a été marquée par 2 produits:

- Les nouveaux 50cc "BB" qui feront le succès de Peugeot au cours des année 60 et 70 sur un marché du cyclomoteur français où la firme franc-comtoise n'avait pas encore pu s'imposer.

- La nouvelle 350cc, ultime tentative de Peugeot pour sauver sa gamme des plus de 50cc (100cc à 350cc) du naufrage général de l'industrie motocycliste française de la fin des années 50, naufrage hélàs orchestré par l'administration française elle même...le scooter S57C n'est lui que la dernière évolution  des S55/S57.

Peugeot58-Page1

Avec ci-dessous une publicité de la firme pour le Salon d'octobre 1957, retour sur l'ensemble des 3 nouveautés 1958, que nous évoquions plus haut.

Salon1957

Par rapport à cette présentation en "noir et blanc" des nouveautés 1958, trouvée dans la presse moto, notre document publicitaire couleur de 1958, ne concerne lui, ni les scooters, ni les cyclomoteurs, la seule des trois nouveautés Peugeot 1958 que nous y retrouvons, sera la 350cc.

 

Revue de détail du document:

 

La gamme vélomoteurs et motos Peugeot de 1958 est riche de 11 modèles de 100cc à 350cc.

 

Pour commencer, avec les photos ci-dessous, voici les modèles 100cc à moteurs Villiers, il faut dire que la découverte de ces modèles fut pour moi une surprise. Peugeot avait prolongé la fabrication de son 100cc d'avant guerre jusqu'en 1949 (voir en fin d'article), puis avait remis au catalogue ces 100cc "Villiers" en 1955, ce modèle "98" ne figurait donc pas dans la gamme 1954 que nous vous avions déjà présentée.

Les Peugeot de 1954

Peut être Peugeot-Cycles souhaitait disposer d'une machine beaucoup moins chère que ses 125cc traditionnelles, mais moi qui avait bien connu les vraies 125cc Peugeot qui étaient nombreuses dans les campagnes françaises des années 50 et 60, je n'ai jamais vu rouler une seule de ces Peugeot"98" .

Bien qu'en examinant les chiffres détaillés de 1956 (voir notre article Peugeot 1954) il y avait aux côtés des 18.600 /125cc Peugeot produites en 1956, une production de: 2.600 / 100cc Peugeot à moteur Villiers.....

 

Peugeot58-Page2

Peugeot58-Page3

...............

 Ci dessous voici les 125cc les premières de la gamme, à partir de ces 125cc, nous sommes face à des machines à moteur Peugeot, ces 125cc 3 et 4 vitesses ainsi que les 175cc à 4 vitesses ne sont pas des nouveautés, puisqu'elles étaient déjà présentes sur le catalogue 1954, et aussi en partie dans la gamme 1949 qui est visible  en fin de cet article.

Dans cette gamme des 125 et 175 les nouveautés par rapport à 1954, c'était les versions équipées des suspensions arrières "oscillantes"(à "balancier" dans le vocabulaire Peugeot), donc avec le même "look" que les nouvelles 250 et 350cc.  

 

Peugeot58-Page4

Les 125cc 3 vitesses, 57 TA et TS, on été bâties autour d'une évolution du bloc moteur de la BMA 100cc d'avant guerre (voir en fin d'article).

Peugeot58-Page5

...............

 Dans le bandeau ci-dessous, vous avez à gauche la 56TS, le bloc 4 vitesses dans l'ancien cadre et à droite la 56 TB, qui était la nouvelle version de cette 125cc 4 vitesses, en 175cc il y avait aussi deux modèles avec ce même nouveau cadre: les 176 TB et 176 TC4 (la 176AD était la 175cc avec l'ancien cadre).

 

 

Pourtant sur le tarif d'octobre 1956 apparait une version 125cc semblable à l'ancienne 175 Bol d'Or 1953 avec la référence "56GS", mais cette 56GS/1957 (137.000frs) n'était en fait qu'une "56TL" en couleur rouge cadmium avec selle biplace et phare de 150mm avec capotage "compétition".

 

Voir le tarif d'octobre 1956.

 

Puis pour le salon d'octobre 1958, lors de la présentation de la gamme 1959, Peugeot avait sur son stand une 125 de la même teinte rouge que celle de la 176GS, avec un cadre similaire à celui de la 125 "56TB"(suspensions arrières oscillantes).

Mais il semble bien que ce n'était qu'un prototype de "Salon", peut être pour tater le terrain, le résultat ne dut pas être concluant car aucune 125 Sport rouge avec suspensions arrières oscillantes ne sera mise en fabrication au cours de l'année 1959....

Peugeot58-Page6-125-4vit

Pour différencier au premier coup d'oeil cette série des 4 vitesses de la série précédente des 3 vitesses, vours regardez la position du cylindre, les 3 vitesses ont un cylindre vertical, alors que les 4 vitesses ont un cylindre légèrement incliné vers l'avant.

Peugeot58-Page7

Les nouvelles versions des 175cc figurent dans le texte (176TB et 176 TC 4) mais en illustration il n'y a que l'ancienne 175 AD avec ses suspensions coulissantes. 

Cette 175cc avait eu son heure de gloire en remportant sa catégorie au Bol d'Or 1952, une version "grand public" de cette machine la 176GS, fut commercialisée de fin 1953 à 1957. Avec 10ch elle avait 2ch de plus que la version tourisme 176TC4.

En 1958 la 176GS n'était plus au catalogue Peugeot avait estimé qu'avec la sortie de la nouvelle 176TB à suspension arrière oscillante, la "Bol d'or" n'avait plus sa place. 

Voir les 175cc Sport type 176GS "Bol d'Or" dans notre article : Les Peugeot de Lucien

 

Peugeot58-Page8

Ces moteurs Peugeot de 125 et 175cc ne sont pas très poussés, avec environ 4ch pour les 125/3vit,  5ch pour les 125/4vit. et 8ch pour les 175cc.

 

....................

 

Pour finir les deux fleurons de la gamme Peugeot 1958, la 256 et 356 TB.

 

Pour la 350cc c'est sa première année de commercialisation, alors que la 250cc était produite depuis 1953 en version 256 TC4 à "suspensions coulissantes", et depuis 1957 en version 256TB "oscillantes" identique à la nouvelle 350cc de 1958.

Alors qu'en 125/175 les anciennes versions coulissantes seront produites jusqu'à la fin, en parallèle des nouvelles versions oscillantes, ce ne sera pas le cas en 250cc où une seule version est commercialisée. 

 

Peugeot58-Page9

Peugeot58-Page10

Les puissances ne sont en générale pas affichées sur le publicité Peugeot exception faite, ici, pour les twins où l'on indique 13 et 16ch. Ce sont de chevaux SAE, ce qui fait encore moins en chevaux DIN, mais ce sont des utilitaires  et leurs acheteurs veulent avant tout un moyen de locomotion fiable. 

Peugeot58-Page11

Les 356 TB ne seront produites que durant deux ans, 1958 et 1959, et trois ans en pour les 256 TB (produites depuis 1957), en effet dans le programme 1960 qui sera présenté fin 1959 ces 2 twins disparaissent des lignes de fabrication.

Et 2 ans plus tard, voici le programme 1960, avec les 125, 175 et scooters rescapés de la gamme 1958, rescapés pour encore très peu de temps (1 ou 2 ans) car ils sont condamnés:

125cc: 57TA/1.140 FF, 57TS/1.290FF, 56TS/1.495 FF.

175cc: 176AD/1.650FF, 176TC4/1.880FF, 176TB/1.900FF.

Scooter: S57C/1.550FF.

 

Scooter_S57C

Le scooter S57C, une des nouveauté 1958, était une évolution (avant libre) inspirée des "italiens" des scooters S55/S57.

S55 (avec avant fixe) était visible dans notre article "Les Peugeot de 1954" 

Si l'on observe les chiffres de production de 1960, ils correspondent au programme puisqu'on n'y retouve que les scooters (43/125cc et 346/150cc), les 125cc (1.004) et les 175cc (83). 

 

En octobre 1962 lors de la présentation de la gamme Peugeot "1963" il n'y avait plus aucune "vraie" Peugeot de plus de 50cc dans la gamme....

Mais il y avait toujours des 125cc et 175cc !!! Comment cela fut-il possible?

 

C'est assez simple, Peugeot Cycles avait repris la société Terrot de Dijon en 1959, comme il fallait gèrer cette chute dramatique du marché moto, Peugeot commença par arrêter ses propres fabrications 125/175cc (aux environs de 1961), et en parallèle les fabrications cyclomoteurs de Terrot furent aussi stoppées.

Ce qui donna une gamme composée des cyclomoteurs "BB" Peugeot et des 125/175 Terrot. Dans le réseau Peugeot cette gamme avait le sigle Peugeot et dans le réseau Terrot elle avait le sigle Terrot!.....

Ainsi en octobre 1962 à la présentation des deux gammes 1963 il y avait 5 Terrot dans chacun des deux catalogues (Peugeot et Terrot):

- Trois 125cc: la Tenace EL (1.710FF), la Tenor ET (1.850FF) et la Fleuron EDLS (1.990FF).

- Deux 175cc: la Super Tenor AT (1.995FF) et la Rallye AS / 15ch (2.440FF).

Ce qui explique l'existence surprenante de Peugeot Tenor et Rallye 1962/1963!

A la suite de ce catalogue 1963, y a t il eu des ventes et des fabrications? Toujours est-il, que l'on entendit plus parler de ces ultimes motos françaises....Après quoi l'usine de Dijon se consacrera à la fabrication de pièces pour les automobiles Peugeot et le réseau commercial Terrot changea ses sigles...

Pour revoir ces très belles Terrot de 1963:

Vous Cliquez-> Les 125cc françaises de 1963 face aux 125cc allemandes de 1973

.................

 

Petit aperçu des 50cc de 1960

BB2SP-1960

Avec dans la gamme des cyclomoteurs Peugeot 1960, les deux extrêmes sont visibles ci-dessus:

Le moins cher (haut de la photo): le BB1N à 475FF et le plus cher (bas de la photo) le cyclo-sport BB2SP à 828FF.

La production 1960 de ces 50cc "BB" commence à être conséquente puisqu'elle atteint 104.833 unités, en progression par rapport aux 70.000 "BIMA" des années 56/57. Elle ne cessera pas de progresser pour atteindre 350.000 au début des années 70.

A la fin de cette même année 1960, dans la gamme 1961 ce BB2SP sera remplacé par le BB3SP avec son superbe échappement "mégaphone", ci-dessous.

BB3SP-1961

 

.........................

 

BB3SP...Suite

La belle restauration d'un BB3 de 1963 ou 64 faite par Michel.

PeugeotBB3-1963

Visible sur son blog: Le blog de Michel

Dans le "Scooter et Cyclomoto" n°137 de novembre1963, voici, trouvés dans une présentation de la gamme Peugeot 1964 (qui ne comporte maintenant que des 50cc, les 125cc et autres ont disparu), deux cyclomoteurs sport Peugeot,  pourquoi deux?

A partir du 1 novembre 1963 il est "légalement" interdit aux fabricants de commercialiser des cyclomoteurs "non limités" à 50km/h, et pour les revendeurs la vente des anciens stocks de cyclomoteurs neufs "non limités" sera autorisée jusqu'au 1er janvier 1965.

 Voici donc, présenté dans cette revue de novembre 1963, le premier BB3SP/1964 limité à 50km/h, celui ci est en compagnie de l'ancienne version désignée ici: BB3SS/1964,  cette version est équipée de l'ancien moteur non bridé!!!

Le BB3SP 1964 "bridé" avec ses nouvelles caractéristiques techniques et ses 1,7ch.

BB3SP-1964PhotTexte

Et ci dessous, le BB3SS 1964 "non bridé" avec les anciennes caractéristiques et les 2,5ch du SP d'avant la limitation.

BB3SS-1964PhotTexte

Le commentaire indique que ce 50cc " BB 3 SS" peut être immatriculé (en catégorie MTL), au passage il est très informatif puisqu'il précise les modifications opérées sur l'ancien "SP" pour le brider.

Passage du carburateur de 14 à 10mm et changement de la démultiplication, il est dit "modification des rapports de boite", mais on se doute qu'il s'agit uniquement de la modification de la transmission secondaire.

En octobre 1964, Peugeot présente sa nouvelle gamme 1965 avec une nouvelle version "vélomoteur/MTL" du BB3, ce sera le BB3K avec un K pour kick, cette version sans pédale sera aussi débarrassée du pédalier et de sa chaîne.....

La puissance de ce BB3K "vélomoteur" 3,5ch s'éloigne encore un peu plus des 1,7ch du BB3SP "cyclomoteur". 

BB3Kmodele1965

 Dans cette gamme 1965, le BB3K était équipé d'un carburateur Gurtner GBV de 16mm et d'un échappement "cigare", alors que le BB3SP conserve son superbe mégaphone, l'ensemble des BB3 gagne un nouveau cadre, un phare rectangulaire et des ressorts de fourche apparents. Précédemment le BB3 avait un cadre dérivé de celui des BB tourisme, à partir de cette nouvelle gamme le BB3 est équipé d'un cadre spécifique. 

Les Peugeot de 1949

Pour se rendre compte du chemin parcouru en presque 10 ans entre la gamme 1949 et la gamme 1958, voici (ci dessous) une publicité avec la totalité de la gamme Peugeot 1949 (le premier cyclomoteur Peugeot ne sera présenté qu'au Salon d'octobre 1950, voir en fin d'article).

Cette gamme fut  présentées au salon d'octobre 1948, elle comprenait 4 modèles de 100cc à 150cc.....

Peugeot1949

 

Le premier des modèles de la liste "1949" était le 54/100ccici c'était un vrai Peugeot, puisque c'était une variante du "BMA P53 de 1939" (jusqu'en 1943 les pédales étaient obligatoires pour les BMA) et l'année 1949 sera la dernière année de production de cette antiquité en cylindrée 100cc (maintenant sans pédales), la nouvelle réglementation fixant la cylindrée maximum à moins de 125cc, ce 100cc n'avait plus lieu d'être.

 

 

Type54

 

Ci dessous La BMA Peugeot de 1939 (avec les pédales)

BMA_P53_1939

 

Le deuxième modèle de cette liste "1949"c'est le 55/125cc/3 vitesses, une évolution du 100cc précédent, ces 125cc à 3 vitesses deviendront les P57 à partir de 1956, bizarrement ils seront produits jusqu'à l'arrêt complet des fabrication (aux environs de 1961), aux côtés des 125 P56 à 4 vitesses .

 

Type55

 

................. 

Les 2 derniers modèles sont les 56 et 156 à 4 vitesses, reconnaissables à leur cylindre légèrement incliné vers l'avant.

C'étaient les nouveautés de la gamme "1949", le 56 en 125cc tout comme l'était aussi le 156 en 150cc, la première Peugeot en catégorie"moto" de l'après guerre.

 

Type56-156

 

Ce modèle "moto" deviendra la 175TC4 au Salon d'octobre 1950, une nouvelle 150cc apparaitra à ce moment: la 155, qui était une version "150cc" de la vieille 125 à 3 vitesses type 55, une façon comme une autre de multiplier les modèles à peu de frais.

Puis il faudra attendre 1953 pour que la plus grosse des motos Peugeot soit une 250cc bicylindre, conçue à partir de deux cylindres de 125cc jumelés.

 (De même en 1958, la nouvelle 350cc fut obtenue à partir de deux cylindres de 175cc jumelés, il semble que la boite à vitesses de ces 2 twins, 250/350, ait été aussi extrapolée de celle des 125/175, ce qui expliquerai son extrême fragilité).

Document, provenant du site  http://francisb44.free.fr/

 

..................

Pour les cyclomoteurs, c'est lors du Salon d'octobre 1950 qu'apparait le premier cyclomoteur Peugeot, c'était une bicyclette équipé d'un moteur adaptable à galet de la firme ABG/VAP.

Ce moteur ABG/VAP sera rapidement remplacé par une version "Peugeot" similaire, ce nouveau cyclomoteur 100% Peugeot sera le "BIMA".

 

Salon1950CycleAmoteurVap

 

On comprend que face aux VéloSolex et Mobylette/Motobécane, qui étaient les leaders du marché français, la réponse de Peugeot était très timide, le succès ne viendra que 10 ans plus tard avec les 50cc "BB" de 1958 , que nous avons vu plus haut. 

 

 

 Voir nos autres articles "Peugeot"

Les Peugeot de Lucien

Les Peugeot de 1954

Essai de la 176GS Bol d'or de 1953

 

 Voir nos autres articles "Cyclo-sport"

Les cyclomoteurs sport en France de 1959 à 1970

 

 

  Pour l'ensemble de la production française voir notre article:

Solex et Mobylette