Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
ZSEFT- ZUNDAPP
22 novembre 2013

Le SOLO Casal de 1979 et le SOLO Electra de 1974

En France nous avons connu des modes de commercialisation hors des réseaux classiques.

 - Au début de ce 21ème siècle la vente des premiers scooters chinois avait eu lieu dans les Super Marchés.

- Sur une grande période, des années 20 aux années 60 la vente des motocycles par correspondance avait connue son heure de gloire, avec par exemple Manufrance qui commercialisait sous sa marque "Hirondelle" des cyclomoteurs et même quelques fois des motos légères, fabriqués par  des entreprises réputées.

Depuis quelques années, avec l'arrivée d'Internet, cela a beaucoup changé, puisqu'Internet permet à quiconque de proposer aux acheteurs éventuels n'importe quel produit.

.................

Mais connaissez vous la marque SOLO? Vous avez certainement vu un jour une tronçonneuse ou une débrousailleuse "SOLO", oui car SOLO est une marque de motoculture "grand public" qui est sur les marchés européens depuis des décennies.

Solo est une société allemande, malgré l'imposant "Made in Germany" ci-dessous, elle ne fabrique que ses étiquettes, ensuite elle importe ses produits du monde entier suivant les coûts de production de chacun, jadis ce fut le Japon, puis Singapour, Taïwan, le Portugal, la Chine...etc...

SoloMadeInGermany

Malgré cette activité ingrate, SOLO semble une société assez sérieuse puisqu'elle met à la disposition de sa clientèle une page de téléchargement de toutes ses notices de ses produits y compris les plus anciens.

"SOLO-Germany-Documents"

Si vous parcourez la page de téléchargement des documentations SOLO, vous trouverez au bas de cette page de téléchargement: deux documents "cyclomoteurs": les Moped 712/713 un cyclomoteur à variateur, et un Mokick:le MK40....

Pour les cyclomoteurs à pédales et variateur de style "Mobylette" je ne sais rien de leurs origines, vous pouvez les voir en photo au bas de ce message.

Mais c'est le cyclomoteur "mokick" qui à retenu notre attention suite au déroulement récent d'une enchère sur "Ebay.de".

 

 Le SOLO MK40 / 1979

Cette entrée en matière pour évoquer une opération menée en Allemagne par SOLO avec la collaboration du portugais CASAL à la fin des années 70.

Casal produisait des copies assez fidèles des moteurs Zundapp, au milieu des années 70 la société BPS tenta, sans grand succès, de commercialiser en France plusieurs modèles Casal, dont le K187S ci-dessous.

Voir cet ancien article: "Avec BPS le 50cc Casal était en France"

CasalK187S-74-Gauche

A partir de 1978, Casal va fournir SOLO dans une opération commerciale limitée au marché allemand.

Le cyclomoteur SOLO/Casal va se retouver dans les pages des catalogues de ventes par correspondance allemands (Quelle et Neckerman) ainsi que dans les nombreux magasins de la grande chaîne allemande "Kaufhof AG".

Casal avait choisi de diffuser une version bridée à 40km/h, soit en catégorie "mokick 40", la sonnette sur le guidon le confirme....C'était une attitude étrange pourquoi pas en "kleinkraftrad"? Quinze ans plus tôt le fabricant portugais SIS n'avait pas hésité à proposer aux allemands son "V5" à moteur Sachs dans la catégorie des 50cc libres!  

kaufhof-cologne-1960

Pour cette opération Casal produira au Portugal 2 modèles de mokick : les SOLO MK40 et MS 40.

Il semble que la principale différence entre ces 2 modèles fut le réservoir qui était soit peint soit chromé.

  Voici le modèle de SOLO MK 40 de 1979, qui vient d'être vendu sur "EBAY.de", déclenchant ainsi notre attention sur ces machines.

Le titre de l'annonce est un peu trompeur puisqu'on y lit "Zündapp GTS50 sous licence".

Ebay-SOLO

Le prix n'est pas monté bien haut, puisque malgré l'état impeccable du modèle proposé, il n'a atteint que 507€.

Il faut bien dire que ces Casal-Solo ont rapidement acquit en Allemagne, la réputation de ne pas être d'une qualité équivalente aux productions allemandes, et cela a peut être nuit à la carrière des Casal-Solo.

SOLO-MK40-1979-2

  Comme vous pouvez le constater, le MK40 est d'une esthétique irréprochable, une très belle selle, des jantes aluminium, un frein avant double came, un tableau de bord "VDO", un carburateur Bing.

La "sonnette" mécanique est une obligation de la législation allemande pour les moped et les mokick. 

Sans oublier les poignées Magura du plus bel effet, et l'éclairage 100% Hella. 

SOLO-MK40-1979-4

 

SOLO-MK40-1979-6

 

SOLO-MK40-1979-7

 

SOLO-MK40-1979-8

A remarquer la culasse de ce 50cc Casal, avec ses caoutchoucs anti-vibratoires.

La similitude du bas moteur Casal avec le bloc Zundapp est presque totale, la principale différence est une amélioration faite par Casal: la liaison du carter droit aux carters centraux se fait par un vissage externe et non en interne.

SOLO-MK40-bloc-1

La plaque moteur en allemand avec les coordonnées de CASAL .

Solo-Plaque

 

 Alain, avec la collaboration de Carlos, a prévu d'examiner en détail un moteur CASAL pour juger du degré de similitude avec le moteur Zundapp, un jour nous publierons ces constatations.

SOLO-MK40-1979-9

 Un coup d'oeil sur une portugaise étiquetée Casal, même moteur avec la même culasse si originale et le même frein avant à double-came.

Casal-K175

 

 ...........................

Cet autre modèle de Solo MK40, en vente à 250€, lui aussi était impeccable.

SOLO-MK40-250euros

 

 Quelques photos des années 90 avec les autres cyclomoteurs Solo des séries 712/713 et 725/726 qui ont succèdé au MK40.

Solo712-713

 

Solo725-726

 

.......................

Le SOLO ELECTRA / 1974

Et pour conclure ce message, un retour au milieu des années 70, avec ce qui pourrait avoir été le début de l'implication de SOLO dans le marché des cyclomoteurs.

Nous sommes en 1974, au lendemain du choc pétrolier de 1973, c'était il y a quarante ans...

Suite à la guerre du Kippour, en octobre 1973, le prix du pétrole brut avait été multiplié par 6 en quelques semaines (le baril de 169 litres de brut passant de 3 à 18$), dès lors tous voulaient faire de "l'électrique", ainsi furent présentés au public allemand 3 electromofas (pédales et 25km/h).

De gauche à droite : SOLO Electra, ZUNDAPP et HERCULES E1.

ElectroMofas

En général moteur Bosch de 750W/24V "continu"avec 2 batteries 12v pour obtenir du 24V...du solide...mais pas très performant.

De ces trois marques, seul Hercules et Solo semblent avoir eu l'audace de commercialiser ces cyclomoteurs électriques, puisque des exemplaires d'époque existent toujours, et c'est le Solo Electra qui eut le plus de succès, certainement du fait de son prix. Par contre le Zundapp électrique n'est resté qu'un prototype..... 

 

La publicité pour l'electromofa SOLO, dont le petit nom était Solo Electra. Il fut vendu par l'intermédiaire de la vente par correspondance allemande, on le trouvait dans les catalogues Quelle et Neckerman.

SoloElectra

 

En Allemagne certains passionnés rénovent ces Solo Electra et Hercules E1 en modernisant la partie électrique.

http://www.daswindrad.de/forum/viewtopic.php?f=12&t=1815

A l'époque la catégorie cyclomoteur électrique n'existant pas en France, le Solo Electra ne fut pas importé, mais l'Hercules E1 a faillit être importé en France par les établissement Jeunet de Dole.

Puisque dans le MotoRevue de novembre 1974, qui présentait la liste des modèles Hercules devant être importés à partir de 1975, cet electromofa Hercules était cité. Encore qu'il eut fallu réussir l'homologation!!!

De toute façon, suite au rachat de Jeunet par Gottfried en 1975, cela ne s'est pas fait.....

Voir notre article : Jeunet / Hercules.

.....................

Pour CASAL voir cet ancien article: "Avec BPS le 50cc Casal était en France"

Publicité
Publicité
Commentaires
D
Bonjour,<br /> <br /> j'espère que ce topic est toujours actif...<br /> <br /> quelqu'un peut-il me dire si la solo MK40 est immatriculable en France?<br /> <br /> merci par avance
Répondre
D
Superbe information. Domage que le prototype Zundapp n'ai jamais vu la série
Répondre
Publicité
ZSEFT- ZUNDAPP
  • Le blog du Zundapp Sud-Est France Team, voici les petites motos Zündapp, leurs concurrentes allemandes: Kreidler, Hercules, et leurs cousines portugaises Famel et Casal... toutes des années 60 à 80, présentées par les zundappistes du Sud-Est de la France.
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Newsletter
Visiteurs
Depuis la création 1 607 193
Archives
Publicité