Eh oui alors que les spéculateurs s'en prennent aux KS750 en les proposant à 32.000€ avec les couleurs de guerre, est-ce le prix d'une idolatrie envers un Reich lointain et ses horreurs?....

ExtraitDuBonCoin

.....................

Cela fait du bien de revenir sur la petite histoire de la rencontre d'un passionné de mécanique et d'une épave de KS750...... achetée 250Frs....Et restaurée en tenue civile.... 

Nous allons comme souvent remonter le temps avec cet article paru dans un NiceMatin de 1979...

ArticleTotal

Pour le plaisir je vous le fais au détail...

Article1

Article2

Pour le texte je vous l'ai extrait.

Il s'agit d'un article sans prétention mécanique ou historique paru dans un journal régional, que les grands spécialistes ne s'arrêtent pas aux quelques errreurs qu'ils pourraient trouver dans ces quelques lignes.

......................

Marc Sbrana

Pour l'amour du "side"

Passionné depuis1969, lorsqu'un ami lui demanda de l'aider à reconstruire un side-car Ghome-Rhone de 1939, Marc Sbrana n'a cessé de rénover des vieilles motos.

En 1970, on lui donne un Terrot qui date de 1927 et qu'il retape en un an. Pendant dix ans, il roule avec, puis le vend pour pouvoir finir son side-car Zundapp " qu'il a trouvé par hasard ......


Pâques 1975. Marc redescend de Tende en train. Accoudé à la fenêtre, il remarque une  épave de moto en bordure d'une rivière. Intriguè, il remonte le dimanche suivant et se renseigne: un side Zundapp de 39-40 qui marchait encore il y a six ans.  Son proprietaire a construit sa maison pendant quatre ans en l'utilisant comme mulet. Une fois la maison terminée. il l'a rangé sous un pont !

Mais il vient de le retirer, car il obstruait le passage de l'eau: il va partir à la ferraille... Marc négocie ... 250 F avec la carte grise, il est à lui.

A peine rentré chez lui il commence à le démonter. Pendant deux mois, tous les soirs, il tape sur les pistons pour débloquer le moteur.

Trois mois par roue! Il faut tout dégripper, nettoyer et faire chromer. Même le cadre et l'arbre de roue sont voilés.

Marc met quatre ans de le remettre en état et de pouvoir  l'entendre tourner et de rouler avec une mécanique "perso" si amoureusement reconstituée ...

Mais ce n'est pas fini car il manque le panier, cette boîte qui permet de transporter une personne à côté de soi. Il va chercher partout, correspond même avec des Allemands. En vain. La solution, se le fabriquer.

Il achéte de la tôle de 2 mm et construit tout seul son panier. Marc peut enfin utiliser son side flambant neuf.

En tout terrain, un vrai tracteur: deux roues motrices, quatre vitesses normales, quatre vitesses courtes et autant en marche arrière.

Il étonne plus d'un 4X4 avec ses trois de 46 balais. Bientôt il y aura le chauffage dans le side pour monter à la neige sans se frigorifier!.....

Depuis, Marc expose sa moto qui remporte réqulièrement des concours. Si vous voulez voir cette superbe mécanique, Marc se retrouve cha­que vendredi soir, place Masséna à Nice, avec d'au­tres passionnés.

Philippe LAPRAYE

..................

Voir nos deux autres anciens articles consacré à Marc

"La KS 750 de Marc"

"La reconstruction de la KS 750 de Marc"

.....................

Avec quelques photos d'époque

Marc dans sa campagne

MarcEnCampagne

Et un tour de manège pour les enfants, heureusement que la KS est en civil, avec une machine revêtue de ses peintures de guerre c'eut été moins bien....

UnTourDeManège