..................

This article in english

..................

Il y a presque dix ans lorsque nous avons démarré ce blog, nous ne pensions pas avoir un jour l'opportunité de vous présenter un document que nous aurait transmis des citoyens indiens passionnés par la 175 Enfield Fury.

Mais nous sommes en 2018 et avec la magie d'Internet tout est possible..........

A l'époque la firme indienne était désignée "Enfield" car elle n'était pas encore propriétaire du nom "Royal Enfield".

ProspectusEnfield

Ce dépliant publicitaire de 1985 nous ne l'avons pas eu réellement en mains, il est resté dans son pays d'origine : l'Inde.

C'est notre ami Pedro qui nous a obtenu ces photos transmises par un correspondant indien.....

Cet article est donc l'aboutissement d'une longue chaîne qui depuis l'Inde, en passant par l'Allemagne.....a fini par aboutir sur notre blog.....

Dans la mesure où la définition de ces scans le permet, nous allons détailler ce document pour en savoir plus.

..............................

Il y a peu nous étions revenu en détail sur la production en 1985 par la firme indienne Enfield d'une gamme de motocycles.

C'était dans cet article: "A partir de 1985, les FURY-ZÜNDAPP furent produites en Indes" 

Après quarante ans ce document n'est pas dans un état parfait, mais il va nous permettre de voire de plus près à quoi ressemblait les 2 premières Fury d'Enfield de 1985.

En 1987 un troisième et dernier modèle de Fury fut présenté. 

.............

La FURY DX

En première page c'est le modèle le plus cher la FURY DX 

DocFury1

Cette Fury DX était le modèle d'Enfield le plus proche de la KS175 allemande à refroidissement liquide, principale différence le moteur est équipé d'un refroidissement à air alors que le cadre a conservé son double berceau parallèle qui servait au montage du radiateur de la 175 allemande.

CylindreFury

 Sur les Fury diffusées par Enfield les carters moteur ont l'inscription "Enfield" alors que sur la photographie de cette première publicité l'inscription "Zündapp" est encore présente. A remarquer aussi, ci-dessous, la solide fixation de la sortie d'échappement au moyen de 3 ressorts.

DocFuryDetailMoteur

Du côté de la carrosserie très peu d'écarts avec l'allemande, si ce n'est l'inscription Enfield sur la selle et l'absence du compte tours.

DocFuryDetailCokpick

 

FeuxArriere

DocFuryDetailCarenage

DisqueDX

 

La FURY DW

 En page 3 de cette publicité la FURY DW, le deuxième modèle de Fury proposé par Enfield un peu moins chère que la FURY DX, cette Fury DW fut beaucoup moins diffusée que la DX, actuellement les Fury restaurées que l'on voit en Indes sont à 100% des DX et cette publicité d'époque est pour nous la première occasion d'examiner de plus près cette DW.

FuryDW175

Les écarts entre cette DW et la DX ne sont pas nombreux: absence du carénage "tête de fourche", et des roues rayons avec un frein à tambour à l'avant sont les seules différences. (NB: nous avons réintroduit cette photo dans notre précédent article car c'est la seule représentation d'une DW dont nous disposons)

TambourDW

 La dernière page nous donne l'ensemble des caractéristiques des Fury 

A remarquer la puissance 15,2 BHP et la vitesse de 110km/h, inférieures aux 17ch DIN et 118km/h qui figuraient sur les notices allemandes des KS allemandes (info Pedro).

(Ces 118km/h des allemandes étaient pessimistes car lors d'essais les KS175 avait été mesurée à 121km/h en position assise, donc certainement presque 130km/h au maximum, pour la Fury le maximum était sûrement proche des 120km/h).

DocFury4

DocFury5

Si l'on compare le moteur de la 175 Fury 15,2 BHP à 6.300 tr/mn au moteur de la KS175 Watercooled 17ch à 7.400 tr/mn, il semble que pour un usage moins sport le moteur des Fury avait été "calmé".

 A partir de 1987 un troisième modèle de Fury fut présenté par Enfield: la Fury Grand Prix.

Vous retrouverez cette Grand Prix dans notre précédent article:

 "A partir de 1985, les FURY-ZÜNDAPP furent produites en Indes"  

Dans cet article précédent notre plus belle photo d'une Fury DX provenait d'une exposition de la gamme Enfield qui avait eu lieu lors du lancement.

FuryDX175SHOW

J'affiche à nouveau cette illustration de la Fury DX effectivement commercialisée pour quelques détails bien visibles ici. Les carters moteur sont maintenant siglés "Enfield", la fourche avant serait une Paoili comme les éléments de la suspension arrière (info Pedro), et le carburateur bien visible n'est pas le Mikuni des KS.