Télégramme-Destinataire: ZSEFT

Objet: Essai Kreidler/Zundapp du 21ème sciècle-Stop-

Conducteur Zundapp: Patrice / Pilote KreidlerRolland-Stop-

Parcours 120km dans les Cols des Alpes maritimes-Stop-

Col de Nice-Col de Braus-Col de Brouis-Col de Tende-Stop-

Prière de communiquer nos conclusions rapidement-Stop-

Signé: Docteur Zundapp-Stop

 

(Comme vous le constatez notre ami Patrice est plein d'humour) 

Ce sera donc un peu le remake du comparatif publié en 1970 par DasMotorrad

Test517-Kreidl-DasMot1970

 

Nos amis Rolland et Patrice nous envoient leurs impressions après avoir effectué un circuit montagneux dans le but unique de comparer les aptitudes de leurs 50cc, un Kreidler RS / 1976 et d'un Zundapp KS 1972.

Ces 50cc ne sont pas classés dans la catégorie "cyclomoteur" mais dans l'ancienne catégorie "vélomoteur", devenue la nouvelle catégorie moto-légère/"MTL" qui n'est pas limitée en vitesse mais seulement à une puissance de 15ch depuis Juillet 1996 (Voir notre article "Cyclomoteur ou vélomoteur").

 

Ce parcours de 120km s'est effectué au travers de quatre cols des Alpes Maritimes situés dans l'arrière pays Mentonnais.

 

Rolland testait le Zundapp de Patrice pendant que Patrice testait le Kreidler de Rolland

 

Kreidler_Zundapp_1

 

 

Les deux machines sont des 50cc presque sans modification par rapport à l'origine, si ce n'est du côté du carburateur du Zundapp. A l'origine ces deux 50cc étaient équipés du même Bing de 19mm, mais ici le Zundapp "517" de 1972 a reçu le Mikuni de 20mm des modèles Zundapp "530" de 1977. 

 

 

Zundapp-KS50

 

.............

 

Kreidler_RS

 

Pour en connaitre un peu plus sur l'évolution des Kreidler Florett

Ciquez-> "Les 50cc Kreidler Florett prêts pour la course"

 

............

 

Ci dessous Patrice nous donne en image son avis sur le Florett

 

Patrice_Kreidler

 

Voici les impressions de Patrice, le Gourou des Zundapp comme le désigne la revue LVM.

 

Un Zundapp se conduit alors qu'un Kreidler se pilote, en effet dès que l'on est au guidon du Kreidler Florett RS on se prend pour un pilote de course, le régime moteur monte très vite et très haut, la tenue de route est supérieure à celle du Zundapp, d'après moi cela est dû à ses suspensions. La fourche avant du Kreidler est une véritable fourche hydraulique et les amortisseurs arrières ont un débattement important.

 

Le  moteur du Florett RS avec son cylindre à l'horizontale monte en effet très vite dans les tours, les suspensions sont très bonnes, mais..... qu'est ce donc qui ne va pas......

 

Ce super moteur est très pointu, il faut aller chercher la puissance à très haut régime, dans la montée des cols cela n'est pas de tout repos. Dans ces hauts régimes tout vibre et résonne, j'ai l'habitude du Zundapp où tout est monté sur silent-bloc ou sur anneaux de caoutchouc, ici sur le Kreidler tout est monté rigide sur le châssis, le moteur comme le réservoir et tout cela vibre, et entre nos genoux le réservoir entre en résonance, si cela est supportable sur un circuit de vitesse, c'est inconfortable pour la conduite touristique.

 

La boite à vitesse du Florett est d'un fonctionnement impeccable, elle révolutionnerait la conduite d'un 50cc Zundapp qui ne brille pas de ce côté là. Par contre on est à égalité dans la médiocrité du côté de l'éclairage puisque Kreidler et Zundapp ont le même fournisseur de volant magnétique 6v... Bosch.

 

Pour le reste, l'embrayage est ferme mais correct, la position de conduite est bonne, quelle est la meilleure machine? Je ne saurais le dire....

 

L'histoire des succès sur piste de Kreidler face aux victoires en tout terrain de Zundapp illustre bien la différence de comportement des deux marques qui avaient chacune trouvé leur terrain de prédilection, en souplesse dans les sous bois pour Zundapp et à fond sur les circuits de vitesse pour Kreidler.

 

Si vous choisissez l'une ou l'autre de ces deux marques, vous ne ferez pas d'erreur, roulez "vollgaz", sans modération....PATRICE.... 

.............

 

Patrice_Rolland

 

Voici à gauche Patrice et à droite Rolland en train de faire le compte rendu de la ballade, au total cela a fait quatre grandes pages que j'ai du hélas résumer.

 

Et les impressions de Rolland, grand amateur de Kreidler

 

Echange d'impressions de conduite entre Zundapp KS50/72 et Kreidler Florett/76, tous les deux sont des 6,25ch. Le parcours étant très montagneux et sinueux nous étions souvent en 1ère vitesse en sortie des virages en épingle puis dans les fortes pentes (15%) en seconde à 30km/h sur plusieurs centaines de mètres.......Par contre dans les nombreuses descentes on est immédiatement à 85km/h.

 

La sensation de légèreté est identique sur les 2 machines, mais la souplesse du Zundapp est appréciable, il avale mieux les faux plats, et accélère plus progressivement. Les pertes de régime sont beaucoup moins importantes que celles du Florett. Freinage identique mais les suspensions avant et arrière du KS sont plus dures et absorbent moins bien les irrégularités du bitume que celle du Florett. Le Zundapp vibre beaucoup moins et son réservoir ne transmet pas les vibrations au pilote. Niveau sonore identique et éclairage aussi mauvais.

 

Pour moi, fidèle de Kreidler, je trouve les performances identiques, avec un léger avantage au Zundapp dans la montagne. Selon les départements et leur relief je choisirai l'une ou l'autre.....le KS50 pour la haute montagne des Alpes Maritimes et le Florett pour la plaine et les collines de la Drôme (par exemple).

Cordialement....ROLLAND