Nous avons déjà publié des documents de cette période provenant du service export de Zundapp, dont un précédent document, incitant les agents de la marque à prêter des GS50 et 75 aux jeunes coureurs. Mais voici une nouvelle pièce intéressante trouvée sur Ebay: une présentation des"Vélomoteurs"  la gamme 510 en français, avec l'en tête  "Zundapp/Export".

FeuilleComplete

Il semble que cette période représente les dernières années d'activité de la société "Hall de la moto" en tant qu'importateur officiel pour la France.

Après l'arrêt de l'usine de Nuremberg fin 1958 et la réduction de la gamme moto de Zundapp, l'ancien importateur pour la France,"Hall de la moto" fondée par Robert LYE en 1923, disparait progressivement du paysage motocycliste. Le futur importateur "Judenne"ne fait en 1964 que des publicités pour Hercules dont il est l'importateur, et les premiers encarts publicitaires "Judenne/Zundapp", qui marquent le début de l'importation par Judenne, datent de 1965.

Le service après vente qui est indiqué sur ce document de 1960/62 est celui "du Hall de la moto", puisque après la marque Zundapp, apparait sur le tampon : TWN, STEIB puis Bing et Noris (magnéto allemande pour les gros flat-twin Zundapp et BMW), et ce sont toutes des marques de produit qu'importait "Hall de la moto".

 

TamponZunRue_de_TurenneNo2

 

Venons en aux machines présentées, cette gamme des 510, avec suspensions avant à biellettes, marque le début de l'appellation KS50 avec les premiers 50cc au "look" moto, à cette gamme succèdera la gamme 515 en 1963 dont nous vous avons présenté le catalogue français 1963, avec le KS75, le KS100 et les GS50 et 75, la principale évolution entre 510 et 515 a été la généralisation de la fourche avant téléscopique en remplacement des biellettes qui ne sont plus à la mode du fait des 50 sport "italiens".

Les 50cc japonais qui débarquent à ce moment sont tous équipés de fourches avant à biellettes, eux aussi réagiront très vite pour n'utiliser que des fourches téléscopiques.

Ici les 510 de la période 1960/1962: avec la SuperSportCombinette/510-170 à 3vitesses et 3,6ch, puis le haut de gamme représenté par les 4vitesses: la Falconette KS50/510-220 de 4,2ch et le KS75/511-320 de 5,6ch.

ZunSuperSportCombinette510_170

...

ZunKS50_ks75_510

Et une publicité de 1961 parue dans une revue allemande.

PubKS75_1961

 

Depuis cette publication nous avons trouvé

la publicité "des cyclomoteurs Zundapp"de la même année traitant des Super Combinettes.

.........

Ces 50cc Zundapp 510 avec une ligne "moto" sont là pour faire face à la concurrence qui est très rude, en effet aux début des années 1960 la mode est aux 50cc Sport "italiens", bien que le leader incontesté en France fut le belge Flandria avec son 50cc Ultra sport puis le RECORD 5ch/4vitesses à mains, qui malgré ses pédales (14 ans, sans permis pour les Français) était chronomètré à 80km/h pour 1.339FF (essai de ScooterEtCyclomoto n°138 déc.1963), le Zundapp KS50 4vitesses aux pieds (16 ans, avec permis A1) avait des performances légèrement supérieures pour 1.900FF.

Chez les français les Paloma, Cazenave, Vap et Peugeot ont tous des modèles de cyclomoteurs sports au catalogue. Les vrais "italiens" étaient représentés par Giulietta, Ital-Jet, Itom , Garelli et Motobi, puis plus tard par Testi et Malaguti .

Les Japonnais commencent timidement et progressivement à partir 1962 en catégorie "vélomoteur" avec des 50cc sans pédales (en France avec permis A1) tourisme et sport, à partir de 1964 les performances sont là avec les Honda C110, Suzuki M12, et Yamaha YF1.

Les cyclomoteurs en vente en France n'étaient pas limités, ils le seront à 50km/h à partir du 1er janvier 1964.

Voir à ce sujet notre article: "Cyclomoteur ou Vélomoteur"

MotoRevuSept1960_1

Ces 2 illustrations sont extraites d'un MotoRevue de septembre 1960, après l'IFMA où ces modèles ont été présentés.

MotoRevuSept1960_2

Pendant ces années creuses une tête de pont Zundapp, qui resta très active en France, fut L.FRANCOIS, aprés ses victoires en side-car KS601 de  1956 et 1957, il resta fidèle à Zundapp. Ainsi en cette année 1962, en parallèle avec ces KS 50 et 75, Zundapp fait la promotion de ses GS 50 et 75 avec la collaboration de louis FRANCOIS , voir l'article à ce sujet.

En octobre 1962 dans le MotoRevue Spécial Salon, L. FRANCOIS est le seul sur la région parisienne à s'afficher en fournisseur de Zundapp et  il y passe sa publicité. On y voit quelques succès de Zundapp, comme une victoire aux "6 heures de la petite cylindrée", et vainqueur du Canigou!! (en faite il s'agit d'un démonstration organisé par L.François, faisant avec un KS50, l'ascencion du Mont Canigou par les sentiers de l'époque). Avec Zundapp, Louis François fait aussi dans le 4 temps italien avec Aermacchi.

LouisFrancois1962

.................

En 1963 voici la publicité annuelle de Louis François, celle ci était dans le n°135 de "Scooter et Cyclomoto".

Dans l'annonce précédente, il y avait déjà Aermacchi, pour 1963 Louis François à ajouté Kreidler.

Le plus surprenant ce sont les jours d'ouverture...tous sauf le mardi.

PubFrancois63

..................

En 1964, "Judenne" n'est pas encore l'importateur Zundapp et dans le MotoRevue Spécial Salon d'octobre Louis FRANCOIS et toujours le seul à vendre Zundapp, avec ici, sa publicité annuelle, pour survivre il a maintenant Yamaha aux côtés des trois marques de 1963.

Pub1964LFrancois

 

Dans le n°119 de mai 1962, la Revue "Scooter et Cyclomoto", JP Beltoise et son compère J.B., avaient fait l'essai très complet de deux Falconnette KS50, prêtés  par Louis François. Cela était accompagné de beaucoup de chiffres, comme cela se faisait. 

JPB-Lapize62-KS50

Profitant de ce prêt JP Beltoise avait utilisé le KS50 pour la course de la côte Lapize 1962, il y avait obtenu un 3ème place en catégorie 50cc sport!

Photo publiée dans le n°118 de la Revue "Scooter et Cyclomoto".

Pour voir cet essai, cliquez-> Quand JP Beltoise essayait le KS59