Nous vous avons déjà parlé de Philippe de Namur, vous le connaissez tous puisqu'il est l'auteur du premier site en français traitant des 50cc Zundapp, l'avenir de ce site est d'ailleurs incertain puisque le type de site qu'il utilise chez MSN doit disparaître prochainement, c'est assez désolant vu le travail accompli sur de nombreuses années....espérons qu'il puisse migrer sans dommage sur les nouvelles structures prévues par MSN.

Il y a quelques temps donc, Philippe cherchait le cyclo de ses débuts: un KTM Comet RS50, une petite parenthèse pour préciser qu'à cette époque le cyclo belge c'était autre chose que le cyclo français à pédales et autre moped, pour preuve les jeunes belges disposaient en Zundapp des modèles KS50 les plus puissants (type 530 à 5 vitesses) de même ce KTM était équipé du Sachs 5vitesses. Donc Philippe, après de longues recherches, a fini par trouver une épave de ce RS50 et comme il a une longue expérience des restaurations avec ces précédents Zundapp il a brillamment retrouvé la moto de ses quinze ans, ci dessous le texte et les photos récupérés sur son site.

groups.msn.com/6r1ksnknk6pp0h3fqj54req2s3/moi.msnw

 

KTM15ansMon premier Cyclomoteur, fut une KTM Comet RS 50 grand prix. Seulement 7 exemplaires vendu en Belgique ! J'avais à peine 15 ans, lorsque j'ai craqué devant ce magnifique petit 50cc. A l'époque, une Honda SS50 neuve coûtait 14.999 francs Belge. J'avais envie de 50cc qui sort de l'ordinaire et qui est robuste à la fois. J'ai donc cassé ma tirelire, et acheté d'occasion cette KTM. Le premier propriétaire me la cédée pour la somme de 14.500 francs Belge car il venait de perdre la kick de démarrage. Ce petit bolide, était encore bien plus performant qu'une Zündapp. Il montait à 120km/h facilement, tandis qu'en côte le 90 km/h était largement soutenu. A l'âge de 17 ans, je m'en suis séparé pour faire mon année de service à l'armée. Le jour ou je l'ai vendue, je l'ai déjà regrettée. 25 ans après, j'ai eu l'opportunité d'acheter une épave pour 500 euros. J'ai donc entrepris une restauration en bon et due forme. Je n'ai pas regardé à un euro près et j'ai acheté des pièces en suffisances pour sélectionner les plus belles. 1 an après, jour pour jour, voici comment elle est. Il me reste quelques babioles à finir, tel que : 1 feux rouge arrière, raccorder les fils électrique, mettre les 3 gommes de repose pied qui manque, ajouter un filtre à air et son tunnel, ainsi que à l'occasion remettre des poignées en caoutchouc d'origine. Petit résumé en image: en haut l'originale en 1979, mon dieu que j'avais l'air bête !

Quelques photos de l'épave:

 

KTMepave4KTMepave3KTMepave2KTMepave1.

Pendant la restauration:

KTMrenov1KTMrenov2KTMrenov3KTMrenov4

Après admirez le travail!!

KTMPhilippe1KTMPhilippe3

KTMPhilippe2

 

KTMavecPhilippe

 Nous sommes maintenant en avril 2014, bientôt 6 ans que Philippe a entrepris la restauration de cette KTM, dans la foulée il en avait restauré une deuxième, un modèle de RS50 avec frein à disque. Maintenant Phillippe passe à d'autres passions et vend cette deuxième KTM.

KTMphilippeEnVente