Je profite de ce dernier jour d'août pour terminer ce détournement, à usage personnel du blog, avec la fin de ma semaine en mer. Je vous avais laissé lundi soir dans ma chambre à Santa Cruz où grâce au Wifi de l'hôtel j'ai pu faire un message sur la première étape de cette mission. Nous sommes averti que le méthanier est un peu en retard et n'arrivera que mardi soir, mardi matin j'en profite pour descendre sur le port et faire quelques photos. (à agrandir, impératif)

PortMontagne

Celle ci donne une idée du relief volcanique de ces Iles des Canaries.

Avec la nuit nous prenons la direction du port, et là!!! Un minuscule bateau plat nous attend pour nous emmener au large où le rendez vous est fixé. Sur le pont deux palettes de ravitaillement vont nous accompagner. Nous sommes six, pour les relevés à faire sur le méthanier.

PortTeneDepart

Après une heure de navigation dans un océan heureusement peu agité, car la moindre vague provoque déja des embardées conséquentes, nous arrivons brutalement au pied d'un engin qui doit être gigantesque, mais que nous ne distinguons pas dans cette nuit noire. A une quinzaine de mètres au dessus de nos têtes se trouve une passerelle, elle est conçue pour les quais de port et ne descend pas jusqu'en bas, pour l'atteindre une échelle de corde pend contre la coque du navire, je monte le premier sans regarder derrière on ne sait jamais. La photo n'est pas très bonne, mon petit flash n'était pas suffisant.

TeneDepartPiedBateau

Une fois à bord on nous attribue des cabines, il est presque minuit, on verra la suite demain. Première nuit difficile, les mouvements du bateau ne me gène pas mais les vibrations des machines font trembler la couchette en permanence. Le lendemain on se rend compte du gigantisme, la partie arrière ou se trouve les espaces "vies" compte huit étages coiffés par la passerelle de pilotage, et sous cet ensemble il y a pratiquement le même volume dans la coque occupé par la machinerie. Un petit inconvénient il n'y a pas Internet à bord, donc quelques jours à vivre sans communications.

BatimVieMethan

Ci dessous un vue plongeante sur la salle des machines avec au fond la turbine à vapeur qui entraine l'hélice, lorsqu'il se déplace avec un chargement de gaz liquéfié (à -163°c) le méthanier utilise le gaz, qui se vaporise en permanence dans les quatre sphères de stockage, pour alimenter ses deux chaudières à vapeur, cette vapeur se décomprime ensuite dans un turbine pour assurer la propulsion. Lorsqu'il est vide c'est avec du fuel que la vapeur est produite.

TurbineArbreHElice

Après deux jours et deux nuit de navigation nous arrivons enfin à Sines (150km au sud de Lisbonne), les pilotes du port montent à bord pour diriger cinq remorqueurs qui vont manoeuvrer le géant pour le glisser contre son quai de déchargement.(cliquez sur les photos pour les agrandir).

SinesArrivee

Le déchargement est en cours, pour la dimension du navire vous avez la taille du matelot en combinaison blanche auprès des bras de déchargement.

VidangeMethan

Toutes ces photos sont prises de l'intérieur de la passerelle du fait de l'importance du risque "gaz".

Ci dessous cette passerelle situé au 8 ème, le volant que vous apercevez c'est la "roue" qui dirige le bateau soit manuellement soit en pilotage automatique.

PasserelleMethan

Cuisines

Après le repas de midi, un adieu aux sympathiques cuisiniers et je prends la route de Lisbonne. A l'entrée de Lisbonne c'est sur le nouveau pont Vasco de Gama que nous franchissons le Tage et rapidement nous voilà à l'aéroport.

pontVascoDeGama

AeroportLisbonne

Puis de là, direction Madrid et ensuite Lyon où j'arriverai à presque 23h ce vendredi, et c'est la fin d'une semaine pas comme les autres.

Ce petit périple représente peu d'intérêt géographique, mais par contre un peu plus côté intérêt ethnographique, car il y a dans ces bateaux une multiplicité des populations assez étonnante.

La très haute hiérarchie du méthanier, environ 2 à 3 personnes est aux mains des anglais, les officiers du rang suivant sont tous des croates, les officiers du dernier rang ainsi qu'une partie des matelots sont nigerians, et la partie restante de l'équipage est composée de philippins, avec un tel brassage la langue de communication est l'anglais.

Dans les intervenants, extérieurs à l'équipage du navire, j'ai rencontré quatre ouvriers Singapouriens (sur la photo), qui se deplacent au travers du monde au gréé des chantiers, sachant que j'étais français l'un deux a évoqué un sujet très connu à l'étranger: le très haut niveau de corruption qui règne en France, et cela au travers de ce qui fut pour lui une épreuve assez pénible. Lors d'un de ses voyages vers l'Afrique francophone, il avait une correspondance en France, avec à Paris un simple transit pour un changement d'aéroport, et la il s'est fait bloqué, par plusieurs policiers aux frontières, qui refusaient de le laisser prendre son avion s'il ne payait pas!!!!

Singapouriens

Il a systèmatiquement refusé malgré les menaces, le dernier à exiger vainement de lui de l'argent, fut le chef de la police aux frontières, dans son "propre"bureau..!!!

Ce que vous saurez en cliquant sur: La corruption en France , c'est qu'effectivement la France est très mal classée puisque 25ème. Au classement des pays les moins corrompus les trois premiers sont en 2008: le Danemark, la Nouvelle Zélande et Suède, mais pour moi la grosse surprise est la découverte du 4ème pays parmi les moins corrompus, qui est....??....: Singapour !!!

Alors là je comprends la réaction de notre ami face aux membres de la police aux frontiéres, qui eux ne devaient pas connaître ce classement et sûrement habitués qu'ils étaient à extorquer le maximum aux chinois de passage, ils l'avaient pris pour l'un deux.......Pauvre France.....23ème, il n'y a en Europe que deux pays plus mal classés que le France, c'est l'Espagne et l'Italie, ma foi cela fait un beau trio!!

Merci à toutes les administrations françaises ainsi qu'à tous nos très chers politiciens locaux et nationaux à qui nous devont cette position prestigieuse.

Mon ami singapourien peut me plaindre de vivre dans un tel pays!!! Car il s'imagine que ces malfaisants peuvent s'en prendre à moi comme ils s'en sont pris à lui, mais il ne sait pas que leur grand courage et de ne s'en prendre qu'à ceux dont ils sont sûr, qu'en retour, ils ne pourront ni se défendre ni leur faire du tort.

A noter la dégradation régulière de la position française dans le classement des non-corrompus, de 17ème position en 2006 elle est passé à la 19ème en 2007, puis à la 23ème place en 2008. Il n'y a aucune raison pour que la mauvaise pente suivi s'inverse et on peut donc s'attendre aux cours des années à venir à une montée constante de cette corruption...

(Comme on pouvait le penser la position de la France ne fait que se détériorer, on le constate tous les jours avec la corruption qui règne rien qu'au niveau des élus de nos petites communes cela explique le passage de la France de la 17eme place en 2006 à la 25eme place en 2011, soit la perte de 8 places en 5 ans!!!).

En partant j'ai essayé de photographier le méthanier en entier depuis le quai, mais avec ses 300m cela a été assez difficile:

LNGauPort