Pendant la grande époque de la traversée du désert, grosso modo de 1958 à 1967, tous les motards bisontins ont connu Albert Meullenet, celui qui était un des leaders de la résistance "motocycliste", avec quelques documents que nous a confiés son fils Patrick nous allons faire un voyage dans le temps au 18 de la rue du Général Lecourbe à Besançon.

 ( Pour ceux qui ne le sauraient pas: bisontin = habitant de Besançon )

..............................

1953/1957

Voici le plus ancien des documents que nous avons en notre possession, nous sommes avec cette photo dans la période 1953/57 qui marque les débuts du commerce d'Albert Meullenet au n°18 de cette rue calme et peu  commerçante d'un quartier bourgeois de Besançon, mais pour se retrouver entre motards c'était le lieu idéal.

Dans ce milieu des années 50 nous sommes encore dans la période de grande vogue du scooter et les firmes italiennes Lambretta et Vespa font tourner à fond leurs usines françaises pour  inonder notre marché hexagonal.

Pour ses débuts Albert Meullenet avait du faire un choix parmi tous les fournisseurs disponibles, pour les scooters il avait choisi Lambretta et pour les motos BSA.

FourgonPeugeotRet1

Son fourgon "à tout faire", avait été décoré avec talent à l'effigie des deux marques BSA et Lambretta.

A l'arrière plan de la photo nous avons une vue partielle du magasin et de son enseigne, on y trouvait un immense "Lambretta" (peut être fourni par la firme) et un "BSA" plus petit. Il est vrai que dans cette grande période du scooter, les deux usines françaises de Lambretta et de Vespa produisaient à elles deux 100.000 scooters par an destinés presque à 100% à notre marché.

Pour tous les professionnels français du motocycle des années 50, il était impossible de ne pas prendre part à ce phénomène.

.......................

1963/1964

Les années passent le marché évolue, et les premiers choix ne sont pas toujours les meilleurs, pour les motos Albert Meullenet reste fidèle à BSA, mais d'autres firmes ont la faveur des clients et leurs sigles se retrouvent sur la façade aux cotés de BSA il y a maintenant JAWA/CZ pour ses utilitaires populaires et BMW pour ses motos de standing ...et de qualité...

Ci-dessous la couverture d'un dépliant BMW présentant la gamme 1961, avec le tampon "Meullenet"

Ce document nous avait été remis par Mme Meullenet aux environs de 1965, voir le détail de ce dépliant dans notre article "BMW années 60" 

DepliantBMW1961

Et toujours en 1961, voici une publicité de l'importateur BMW, Impérial Garage, où figure Albert Meullenet.

PubImperialGarage61

Comme d'habitude vous cliquez sur les photos pour les agrandir.

ListeImperialGarage61

 Du côtés des scooters le marché s'était effondré en quelques années, dans cet effondrement Vespa conservera quelques temps un petit l'avantage sur Lambretta,  l'usine de Troyes qui produit les scooter Lambretta arrête sa production en 1960, puis celle de Vespa ACMA à Fourchambault ne peut elle aussi éviter la catastrophe et fait de même en fermant son usine en 1962....

A la suite de quoi les Vespa italiennes, qui à partir de 1962 ne sont plus taxées (marché commun), prirent en France le relais des "ACMA" avec un certain succès, le changement de fournisseur pour les Vespa italiennes et la disparition de l'enseigne Lambretta du fronton de notre magasin bisontin était donc inéluctable.

Devant le 18 rue Lecourbe l'alignement de Vespa que l'on voit ci-dessous sur cette photographie est étonnant....Avec la petite surface intérieure du magasin ils ne pouvaient pas tous y rentrer....

Pour le marché du cyclomoteur un motociste se devait d'avoir une ou deux gammes disponibles, il ne faut pas oublier que nous sommes à cette période en plein "boum" du cyclomoteur à la française (En 1964 la production française fut de  1.130.000 cyclomoteurs), alors pour satisfaire sa clientèle, Albert Meullenet à choisi une nouvelle firme VAP.SA, dans la vitrine trônent plusieurs cyclomoteurs Vap dont 2 VéloVap. Le VéloVap était le concurrent direct du VéloSolex, il avait le gros l'avantage d'être techniquement très en avance sur le Solex, mais un peu plus cher.  

RueLecourbeVespa

Pour dater approximativement cette photo sans l'aide du "carbone 14", je dirais à vue de nez que nous sommes aux environs de 1963/64, les Vespa que l'on voit ne sont pas des "ACMA/français", les Vespa/ACMA avaient jusqu'aux derniers (1962) un phare rond.

Donc nous sommes face à des modèles "made in Italy" arrivés dès 1963 avec à ce moment une intense promotion de la part de Vespa.....ce qui pourrait expliquer l'alignement très "publicitaire".

De son côté le fabricant de cyclomoteurs: Vap.SA qui était ici aux premières loges, cessera son activité en 1967, ce qui n'est pas contradictoire avec une fourchette de 1963/64.

Aucune inscription Honda n'est ici visible sur la devanture, mais Psalty l'importateur Honda depuis 1961 faisait paraître Albert Meullenet dans la liste de ses agents. Comme par exemple dans cette publicité "PSALTY" de décembre 1963.  

Cet importateur Honda de la période 1961/64 Mr Pierre PSALTY (ici avec l'appelation "Importateur exclusif"), nous présente ses 40 meilleurs revendeurs, ainsi en compagnie d'Albert Meullenet il y a quelques grandes "enseignes" réputées.

Dec1963-1Ret

Étrangement il y a au revers de la couverture de ce même MotoRevue de décembre 1963, une publicité pour le Honda 50 Sport qui n'est pas faite par l'Importateur "Psalty" mais par la société "Honda France" qui n'existe pas encore officiellement puisqu'elle ne sera créée qu'en mai 1964......(voir ci-dessous).

Pour le moment Honda France ne fait que la promotion des petites cylindrées Honda, et Psalty semble toujours en charge de l'importation des "motos", mais il ne lui reste que six mois pour s'afficher "importateur exclusif"...Plus tard il se fâchera "tout rouge" avec Honda pour être "exclusif Yamaha" voir notre article "Honda".

Dec1963-2Ret

En septembre 1965, suite à une demande de documentation, nous avions reçu de Honda France un courrier qui nous renvoyait auprès d'Albert Meullenet, celui ci étant désigné "Concessionnaire régional".

( Voir ce courrier dans l'article "Les petites Honda")

........................

1967/1969

Et passe encore le temps , nous sommes maintenant  dans la période 1967/69, "VAP" a disparu de l'enseigne et pour les cyclomoteurs, c'est Peugeot qui a repris la place laissée vacante,

Rappelons qu'au paragraphe précédent nous indiquions que Vap avait cessé toutes activités en 1967, avec cette même année 1967 le lancement du Peugeot 102, dont on aperçoit un panonceau sur la droite, cela nous aide pour la datation.

Ducati France ayant été créée en 1966, le panneau Ducati de la vitrine n'est pas en contradiction avec nos tentatives de datation. 

BandeDeMotardsBisontinRet1

C'est ici un alignement de motards bisontins, une espèce encore en voie de disparition à cette époque, parmi les machines toutes pouvaient avoir été vendues par Albert Meullenet, avec 3 BMW, une BSA et une Honda carénée (+ une autre moto indéterminée).

Dans cette période Albert Meullenet représentait aussi Kawasaki, bien que, comme pour Honda, ce n'était pas encore visible sur la devanture.

Nous le retrouvons dans les listes de cette publicité d'avril 1969, Kawasaki y présente ses 2 produits phares, qui commençaient à dater, la 250 Avenger et la 350 Samouraï.

Avril1969Ret

A l'été 1969 ce sera la sortie de la 500 MachIII, dont Albert Meullenet livrera quelques exemplaires. Cet été là dans les publicités Kawasaki pour cette 3 cylindres, "Meullenet"sera aussi dans la liste des revendeurs.

magasinMeullenetAlbert

La carte de visite d'Albert Meullenet, aux environs de 1970 avec ses représentations "officielles".

On y retrouve une bonne partie des marques que nous avons déjà citées,  avec en plus "Puch", mais Ducati et Peugeot n'y figurent pas???

.......................... 

1969/1972

Peu de temps s'était écoulé depuis le document précédent, à mon avis nous serions entre la fin 1969 et le tout début des années 1970, maximum 1972....L'enseigne a brutalement changée, le tsunami Honda est annoncé, tsunami étant un mot japonais c'est celui qui convient.

Au départ je datais cette photo d'un an plus tôt, mais le Piaggio Ciao dans la vitrine de droite n'a pas le phare rond des modèles 67/68, mais celui des modèles 1969, alors j'en tiens compte. Le Honda PC50 qui est à droite sur le trottoir était sorti en 1968.

BMW est encore dans un coin, c'est la reconnaissance vers la marque qui a permis d'affronter les années noires....Le panonceau Ducati est toujours en vitrine.

Si l'on sait qu'actuellement (1990/2014) dans un marché des + de 50cc qui voisine avec les 200.000 unités, avec Yamaha en N°1 en France (35.000 ventes), le N°2 Honda vend approximativement 25.000 motos et scooters par an (soit 15% du marché).

On peut dire qu'à la fin des années 60, dans un marché français beaucoup plus faible qu'aujourd'hui Honda était "hyper performant".

Sur le total du marché "neuf" français qui "toutes marques" était de 40.000/1971 à 133.000/1979, la proportion des ventes faites par Honda/France étaient assez remarquable: Puisque ces ventes de Honda/France représentèrent 50% du marché en 1971 (22.737machines), puis 30% à partir de 1975 (30.000/1975 et 40.000/1979 chiffres "hors cyclomoteurs").

On comprend bien qu'au travers de toutes les villes de France, les concessionnaires Honda de ces années 70 avaient le ticket gagnant!!! Et des dizaines de machines vendues chaque mois sur Besançon par Albert Meullenet. 

(les cyclomoteurs ne sont pas compris dans tous ces chiffres)

Avec ce grand "Honda" sur la façade il n'y a maintenent plus d'ambiguïté...

 

HondaMilitairesMeullenet

 Ce document couleur est absolument exceptionnel, on y voit Albert Meullenet, en "bleu" sur la gauche en compagnie de cinq militaires qui viennent d'arriver avec leurs Honda 250 CL  !!!!

Ces CL sont vraiment ici dans leur toute première version puisqu'elles ont sur leurs réservoirs les grippes genoux en caoutchouc noir qui équipaient aussi les toutes premières CB250/350.

Les Honda CL étaient à destination des USA et n'ont jamais été commercialisées en France, et même, je pense, dans aucun pays d'Europe.

Alors pourquoi ces 5 Honda CL étaient elles à Besançon aux mains de ces militaires venus chez Albert Meullenet? Certainement pour un suivi de leurs montures, ici encore totalement neuves!

Les régiments de l'armée française présents à Besançon étaient très nombreux à l'époque: chars, artillerie, génie, hussards...on ne connaît pas le régiment d'apartenance de ces militaires...

Beaucoup de questions sur la présence de ces Honda 250CL dans un régiment bisontin, une chose est certaine, Patrick Meullenet m'a confirmé que ces 250CL avait été fournies directement par Honda-France.....

 HondaCLetArmeeFrance

Il est fort possible que ces quelques CL fussent là en test, avant les grandes commandes de CB250 que l'armée française passera un peu plus tard à Honda......(Photo ci dessus CL 1969 et CB 1972 "Armée française"). 

Nota : Après recherche, il faut rajouter que dans ces années la police française aurait aussi utilisé des "CL" et des "CB", mais c'était des 350cc. Dans son n° de Mai/Juin 2010 Moto-Revue Classic traitait des Honda CL en écrivant que seule une vingtaine de CL350 furent importées pour une évaluation par la police, la revue ignorait que des CL250 furent aussi fournies à l'armée!!! Ici c'est Albert Meullenet qui avait l'information!

Cette 350CL (ex-police) est visible sur le site "Frico-racing.com" avec étrangement un réservoir à flancs chrômés et grippes genoux.

Honda73police

...............

Juillet71

Une campagne publicitaire Honda de juillet 1971, avec la gamme du n°1 mondial qui commence à prendre forme.

ListeJuillet71

Pour Besançon deux agents Honda sont indiqués, mais Lauzet le deuxième agent n'était encore à l'époque qu'un marchand de bicyclettes dont les scores de vente étaient très loin de ceux d'Albert Meullenet.

magasinMeullenet650TornadoBenelli

Une autre photo de la même période avec ce qui me semble être une assez rare 650 Benelli Tornado.

.......................

L'année 1972 sera la dernière année passée au 18 rue Lecourbe, Albert Meullenet sera emporté en 1973 par ce fameux Tsunami Honda qui faisait exploser le chiffre d'affaire de ceux qui avaient fait le bon choix, et dans le quartier périphérique de "Planoise" Albert Meullenet ouvrira une grande surface "Auto/Moto" dédiée en grande partie à Honda.

La partie "moto" de ce palais Honda, permettra  d'exposer toute la gamme Honda, alors que la partie "auto" fera découvrir au public de Franche-Comté les automobiles Honda fraîchement débarquées des bateaux.....

Avec les sympathiques petites N360 et N600, ainsi que le coupé/cabriolet S800. Mais les années 60 s'éloignent et nous sommes maintenant hors sujet, d'autant plus que n'ayant pas connu cette période de la vie motocycliste bisontine je peux difficilement en témoigner.

Si l'on s'intéresse à la moto bisontine il ne faut pas oublier un autre pilier qui fit beaucoup pour la diffusion de la moto, c'était Charles Miellin rue des Cras. Autant Albert Meullenet misa sur Honda, autant Charles Miellin misa sur Yamaha, j'espère un jour avoir quelques documents pour écrire sur ce chapitre.

.......................

 Encore quelques lignes sur l'action d'Albert Meullenet dans le monde motocycliste bisontin, pour signaler sa très longue présence au niveau des dirigeants du motoclub local: "l'Amicale Motocycliste du Doubs".

http://www.amdoubs.fr/

A ce titre nous l'appercevions lors du moto-cross qui se tenait chaque année sur le terrain de cross des "Montboucons", un superbe terrain prêté au moto club par l'armée. Lors des épreuves "humides" cette piste devenait un enfer où toute progression était un exploit.

Dans ces années 60 les distractions étaient rares, la population étant peu motorisée toute compétition locale entraînait une grosse affluence "populaire", ce qui était le cas pour ces "moto-cross".

Un très important public familial convergeait à pied et en rangs serrés depuis les quartiers les plus proches comme Montrapond et St Ferjeux.....j'en étais....

AlbertEtFilsMotoCrossRet1

Albert Meullenet était toujours là, en tant qu'organisateur, mais aussi pour soutenir ses deux fils crossmen.

Ci dessus nous sommes en 1971, au terrain des Montboucons lors d'une épreuve du championnat "militaire", il est en compagnie de son fils Patrick sur 250CZ. Ultérieurement Patrick Meullenet fit un beau parcours en "trial national".

Quelques photos de la situation infernale qui règnait sur le terrain des Montboucons lors des épreuves "humides".

Montboucons1

CrossMontboucons1

Photos provenant du site de "L'Est républicain"

"La chevauchée familiale"

 Voilà.....c'était quelques lignes "pour mémoire"........ 

De nos jours un petit fils d'Albert Meullenet continue la tradition à Serre les Sapins dans la banlieue de Besançon.

MeullenetSerreLesSapins

 .............................. 

J'ai moi même quitté Besançon il y a plus de quarante ans, après y avoir passé mon adolescence, par nostagie vis à vis de cette époque, j'ai souhaité faire ce petit article pour retrouver la figure sympathique d'Albert Meullenet.

En 1968,  Albert Meullenet et ses fils m'avaient gratuitement assisté et prêté un Vespa 150cc, me permettant ainsi d'obtenir mon permis moto (les moto écoles n'existaient pas encore), puis en 1969 c'est au 18 rue Lecourbe que j'avais acheté ma première moto,..........

......................

Voir nos articles sur: "la moto pendant les années 50 et 60".

Ou retour à notre "page d'accueil"

 

De nos jours l'Amicale Motocycliste du Doubs n'organise plus de moto-cross, mais une course de côte réputée...Celle de Marchaux qui se déroulera les 14/15 juin 2014.

 

A lire aussi nos articles relatifs aux "BMW des années 50 à 1970"...

 

A lire aussi nos articles relatifs à  "l'arrivée des Honda"... 

 

A Besançon Albert Meullenet ne vendait pas les motos Yamaha, car c'était Charles Miellin qui s'en chargeait,

Mais cela n'empêche pas de s'intéresser à "l'arrivée des Yamaha en France"....

......................

Paragraphe en cours de rédaction

Pour les cyclomoteurs Motobécane le plus gros vendeur sur la place de Besançon était De Gribaldy.

Avec quelques photos extraites du site "JeanDeGribaldy" voici un petit résumé de l'activité  motocycles de Jean De Gribaldy, ce dernier fut un grand acteur du sport cycliste tout en étant un grand commerçant qui su saisir toutes les opportunités qui se présentèrent. 

DeGribaldy35rueMegevand1947

 

DeGribaldy26RueDeBelfort

 

DeGribaldy22rueCourbetVespa_2

DeGribaldy22rueCourbetVespa

 

DeGribaldy18 place_marche_magasin_1959

 

DeGribaldy18 place_marche_magasin_1965

...................