Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
ZSEFT- ZUNDAPP
9 octobre 2013

Georges et René Goetz, Algérie 1947-1954, les débuts d'un champion

 

Septembre 2015   - René Goetz, dit Doudou, fut le grand sportif qui domina le motocyclisme de l'Algérie des années 50, il vient de décèder à Briscou / Pyrénées Altlantiques, ce 9 septembre 2015. Toutes nos condoléances à Yolande Goetz, sa famille et ses amis.

 

....................

Ces documents sont dans nos mains grâce à Gérard Decrucq, un ami des frères Goetz, qui nous les a confiés. Nous allons essayer de vous communiquer un peu de l'enthousiasme et de la joie de vivre qui régnait sur une partie de la population de cette Algérie d'avant le cataclysme de l'été 1962, ceci sans parti-pris.

....................

 

En 1959 et 1960 les algérois brillèrent dans plusieurs confrontations de vitesse qui les opposèrent aux métropolitains.

En France ce fut la stupéfaction, quel était donc le secret de ces motards esseulés de l'autre côté de la Méditerranée?  

Il faut le dire, les pilotes des départements 91, 92 et 93 (avant 1962 c'étaient les n° des départements d'Algérie) avaient  un entraînements très "spécial"......... du fait de leur éloignement de la métropole, ils participaient  à toutes les épreuves qui se succédaient en Algérie d'Ouest en Est, d'Oran à Bone : vitesse, cross, côte, dirt track.....etc.....Ainsi, pour s'être afronter tout au long de l'année sur tous les types de terrains avec ou sans revêtements, leurs talents étaient multiples.

Vingt ans plus tard les champions finlandais puis américains affichèrent leur supériorité sur les pilotes bitumineux en venant des championnats de moto finlandais et nord américain où il fallait briller sur le bitume comme sur la glace (Finlande) ou la cendrée (US)...maîtrisant ainsi l'art du dérapage...comme pour nos amis motards de l'Algérie des années 50!

Parmi ces exceptionnels champions algérois qui précédèrent les finlandais et les américains, René Goetz est un bon exemple, grâce à Gérard Decrucq nous allons, avec quelques photos de ses débuts, essayer de comprendre les secrets de son habileté sur une motocyclette.....Un prochain article vous présentera la période de ses succès.

Jouj-guidon

...................................

 

Ses succès René Goetz les doit en grande partie à son frère ainé Georges qui fut bien avant lui un grand pilote, et qui encouragea ses passions. Les frères Goetz tenait un garage moto au 12 rue Trollier et étaient membres de la section moto du CCBO, le Club Cycliste de Bab el Oued.......

AA-Doudou-1erCourseBlida16ans

La première de ces photos est un document unique. Cela se passe à Blida, c'est la départ de la première course sur bitume à laquelle participe René Goetz.

Nous sommes aux environs de 1947, Doudou vient d'avoir 16 ans avec son permis moto tout neuf en poche, condition impérative pour obtenir la licence "compétition moto", A 16 ans il n'a pas encore de machine personnelle, mais un généreux sponsor lui prête une monture.

 Fernand Seyfried, qui importe de nombreuses marques anglaises, commercialise aussi Monet Goyon, et met à la disposition de René une 100cc Monet Goyon, cette machine sera partagée par un des amis de René : Georges Perez dit la "Puce" .

Nous sommes donc à Blida pour le départ des 125cc (photo ci-dessus), il n'y avait que trois participants dans cette série, Doudou est à droite de la photo avec son n°24 qu'il inaugure, il finira 3ème et fut très content d'obtenir cette place d'honneur pour sa première épreuve motocycliste....

.........................

 Dans la même période un des premier moto-cross de René Goetz dit "Doudou" (n°24).

 Ici à Rouiba, sur la même 100cc Monet Goyon "usine".

A-Doudou-100MonetGoyon-ElBiar

 

Au cours d'un saut Doudou cassera la 100cc en deux à la réception, il est vrai que ce n'était qu'une machine très légère conçue avant guerre pour être dans la catégorie BMA (35 kg sans les pots). 

B-DOUDOU-MonetGoyon1

 

Ci dessous voici cette 100cc Monet Goyon à moteur Villiers "modèle 1951" 3 vitesses à main, extrait d'une publicité d'époque.

(Le typographe s'est un peu manqué, dans la légende après "licence" il faut lire "Villiers")

MonetGoyon100

Comme vous pouvez le supposer, ce n'était pas une "compétition-client", mais en prêtant ce bolide aux jeunes débutants algerois "Doudou" et "La Puce", le mécène Fernand Seyfried faisait des heureux (et pariait sur l'avenir).

 ...........................

A-Doudou-cross125-ElBiar

Un autre moto-cross des débuts sur le terrain d'El Biar à Alger, avec  Doudou (n°24) sur une 125cc Gnome Rhône devant Noisette (n°23) sur une 125cc Motobécane, ces 2 motos étaient prêtées par Mr Fonte le concessionnaire algerois qui représentait ces 2 marques.

 Ici René est sur une 125cc Peugeot lors d'un cross en stade, nous sommes ici au stade municipal d'Alger, le même genre d'épreuve se déroulait aussi au stade Marcel Cerdan de Bab el Oued.

DoudouEnStadePeugeot

Quelques mots sur les machines utilisée à cette époque en Algérie, suivant les finances il y avait deux types de coureurs, ceux qui avaient des moyens financiers et possédaient plusieurs belles machines, spécifiques aux différents types d'épreuves.

Dans cette catégorie "aisée", il y avait parmi l'élite Vétillard, Ciancio et ses neveus les frères Assante (dans un prochain article nous verrons la belle panoplie de motos qu'ils utilisaient).

Et il y avait la masse des coureurs moins fortunés qui utilisaient des machines polyvalentes dont il suffisait de changer les pneumatiques pour les adapter au cross ou à la course de côte.

Ci dessous, dans la catégorie des motos polyvalentes, voici l'aîné des frères Goetz, Georges avec son habituel numéro 95, lors d'un cross à Kouba avec sa 500cc Triumph "à tout faire". 

Georges_Goetz_Kouba-Triumph

 

La course de côte Blida / Chrea 1950

 

Cette course de côte était une des plus fameuse d'Algérie, il faut dire qu'elle se déroulait dans un cadre magnifique, l'Atlas algérien. La course était longue de 19km , elle reliait la ville Blida, située dans la plaine (260m d'altitude), à la station de ski de Chrea 1.500m.

La station de ski Chrea sur une carte postal d'époque, empruntée au site http://www.morial.fr/ .

Il y a aussi des cartes postales de Chrea sous la neige...

StationSkiChrea

 

Cette course de côte réunissait chaque année en septembre la fine fleur des motards d'Algérie, en 1950 les frères Goetz y participèrent. Nous avons les photos et les résultats publiés par MotoRevue!!

 

Pour René Goetz,le cadet, 1950, c'est encore l'époque des petites cylindrées, il est ici sur une 125cc Gnome Rhône (la même qu'au cross d'El Biar précédant), le résultat sera honorable: 3ème avec les 19km de montée en 21min31s soit 1min de retard sur le premier, Defert sur Motobécane en 20min.37s

Crea1950DoudouMonetGoyon

Avec Georges (n°95), l'aîné des Goetz, c'était plus sérieux, avec sa 500cc Triumph et une montée en 15min53sec il fut deuxième à 20sec du premier.

CHREA-1950TriumfGEORGES

En examinant de plus près les résultats de cette course, publiés en octobre 1950 par MotoRevue, on constate que ce fut un succès total pour Fernand Seyfried, importateur "BSA" et concessionnaire Monet-Goyon.....

En 250cc, une des ses Monet Goyon était n°1, de même en 350cc et en 500cc ses deux pilotes BSA :Solari et Régnier sont aussi les premiers.....Dommage pour le deuxième en 350cc, on ne connait que son temps, à 6 secondes derrière Solari, le premier, mais MotoRevue n'ayant pu déchiffrer son nom...cela a donné: 2ème...X..

Pour la catégorie 250cc on peut être étonné par le chrono réalisé par Verma (ou Verna) sur sa 250c Monet Goyon, juste 38s derrière la 350 BSA de Solari, cette Monet Goyon pouvait être une LS3 d'avant guerre ou sa version d'après guerre la R4, des 250cc à moteur Monet Goyon très efficaces d'après Mathias du site Monet-Goyon.  

MR7Oct1950

Comme l'indique le commentaire de MotoRevue, Régnier avait pulvérisé tous les reccords précédents, ce qui rend encore plus méritoire la deuxième place de Georges Goetz. 

A l'agence BSA  d'Alger, l'importateur Mr Fernand Seyfried, au centre (écharpe et lunettes), pose pour la photo souvenir, avec Solari (1er en 350cc) sur la BSA de gauche et Régnier (1er en 500cc) sur celle de droite.

AgentBSA-Velocette-MonetGoyon-Triumph

 

La course de côte Blida / Chrea 1952

 

Pour l'année 1952, soit deux ans plus tard, et toujours pour cette prestigieuse course de côte Blida/Chrea, nous avons les résultats publiés par MotoRevue en octobre 1952.

Des noms mais hélas sans les marques des motos.

MotoRevueOct52-CHREA

Dans ces résultats de la Chréa 1952, pas de René Goetz. Nous ne sauront pas ce qu'il en a été, par contre Georges est là avec quelques têtes connues: en 500cc c'est toujours Régnier et sa BSA qui domine, avec 40s de mieux qu'en 1950, et Georges Goetz est ici troisième à 30s du premier, en 15min. 8s, soit 20s de mieux que le record de Régnier/1950.....Blida/Chréa ça allait très fort....

Pour la catégorie 250cc de cette année 51, c'est comme l'année précédente: le premier est Verna (ou Verma) est-il toujours sur sa 250 Monet Goyon? C'est possible toujours est-il qu'il a amélioré son temps de 1950 de 11s et obtenu la 7ème place au général!!! Pour le modèle de Monet Goyon utilisé, on peut faire les mêmes commentaires que pour la course de 1950....MG type LS3 ou R4?? 

Cette année 1952 MotoRevue publiait les temps des sides cars, une occasion d'aprécier la 1ère place de Georges Triay sur sa Zundapp KS601, en 18min 11s, le nom du second ne figure pas mais il y a son temps 20min 50s et 1 dixième, soit 2 min et 40s derrière Georges TRIAY.

Ci-dessous l'attelage Zundapp de Georges Triay lors d'une course de côte à Oran.

TriayOran 

Nous avons questionné Georges Triay sur cette course de Chrea/1952, il nous a confirmé sa première place et il nous a donné le nom de celui qui avait fait la deuxième place en 20'50", c'était "Le Tissandier" sur un side-car "René Gillet" 750cc.

 

La course de côte de Murdjadjo 1953

Organisée chaque année à la mi-mai par le M.C. Oranie

 Les années passent, et en 1953 le jeune René Goetz s'est préparé une 350cc Matchless, mais une occasion va lui permettre  gravir un autre échelon.....

Suite à une mésentente avec les organisateurs, Georges Goetz, l'ainé des frères Goetz, décide de ne pas participer à la célèbre course de côte oranaise qui gravit la colline de "Murdjadjo", la colline qui domine Oran. Alors qu'en catégorie 500cc Georges Goetz détenait le record de cette course de côte....

Suite à la décision de Georges de ne pas courir,  sa 500 Triumph, avec laquelle il fit 2ème à Chréa, est donc disponible, Georges accepte de la prêter à son frère cadet à la condition qu'il en prenne soin, et s'il arrive à battre son reccord personnel, Georges fait le pari de raser sa moustache......

René Goetz fera donc deux montées, une première montée avec la vieille 350cc Matchless qu'il avait préparée. Dans cette cylindrée 350cc le meilleur sera Rodolphe Ciancio (dit Tonton) avec une de ses très belle AJS/Matchless (marques dont il était l'importateur). Et pour la catégorie 500cc, Doudou y participera, exceptionnellement avec la Triumph de son frère Georges, avec là un très très bon temps.

C-Doudou350MatchlessCasqPara

Ci dessus, Renè Goetz lors de son premier départ en catégorie 350cc avec sa vieille Matchless d'avant-guerre, sans suspension arrière mais rajeunie par une fourche télescopique à l'avant en remplacement de la vieille fourche à parallélogramme. Ici Doudou porte son traditionnel n°24 et le casque de parachutiste de ses débuts. Le commissaire au départ est monsieur Cadène, le père du pilote oranais du même nom.

Départ de René Goetz pour la montée des 500cc, ici avec la Triumph de Georges, le n°95 de Georges à été remplacé par le n°24 de René.

C-Doudou500TriumphlCasqPara

Avec cette 500 Triumph René va monter très vite la colline du Murdjadjo...et Georges sera très fier que son record personnel soit battu par son petit frère, un grand pilote était né.

La photo ci dessous a été faite au moment où les frères Goetz, ici côte à côte, allaient charger les motos et quitter Oran pour Alger.

Murdjadjo1953

 René est ici assis sur sa vieillle 350 Matchless, Georges n'ayant pas participé est en civil, le lendemain il rasera sa moustache. Comme le disais René en parlant de Georges "il était encore plus content que moi".

........................

Grand Prix de vitesse de Staoueli 4 octobre 1953

EnvoiYolGoetz009

Doudou termine 1er de sa catégorie avec cette 175cc Motobécane

........................

Au cours de ces années 1953/54 le jeune René Goetz, après s'être distingué à Oran, connu aussi ses premières gloires à Alger.

Chaque année le Moto Club d'Alger organisait plusieurs compétitions qui permettaient aux coureurs locaux de se mesurer aux crossmen internationaux que le club invitait, parmi les épreuves il y avait des cross et de spectaculaires courses sur piste cendrée, speedway ou dirt track.

Cette année là il y avait toute le crème du cross métropolitain et international, dont les deux grands champions britanniques du moment Leslie Archer et Eric Cheney.

Au cours d'un de ces grand Speedway, René Goetz, sans moyen technique avec la seule audace de sa jeunesse va faire jeu égal et soulever les foules....

Leslie Archer sur Norton porte le n°A1 et Eric Cheney lui aussi sur Norton porte le n°A2, René Goetz (n°24) avait emprunté à son frère sa vieille 500cc Ariel modifiée pour le cross. Pour se protéger de la poussière, tous portent des foulards sur le bas du visage.

Speedway2

Le 1er, le champion anglais Leslie Archer/A1 est déjà passé, et c'est ici le 2ème Eric Cheney/A2 qui le suit à quelques mètres..

Speedway1

Soudain on apperçoit le n°24 du jeune Georges, qui est ici dans la roue du champion Eric Cheney.

Speedway3

René avec son casque de parachutiste, a passé Eric Cheney et se trouve maintenant 2ème dans la roue du leader Leslie Archer....

La même scène se reproduira dans les 3 manches de cette épreuve et Georges aurait du se retrouver sur le podium, si victime de sa fougue, il n'était pas tombé dans la 3ème et dernière manche.....

Comme à Oran en course de côte, ici sur la cendrée d'Alger un grand champion se révélait ..

La presse locale s'en fait l'écho

EnvoiYolGoetz004

Pour le moment dans la légende de cette photo le n°24 n'est que le "jeune René Goetz", mais un peu plus tard ce sera "Doudou" qui fera les grands titres.

 

 Voir la suite de cet article, vous cliquez-> René Goetz 1955-1961 la consécration....

 

 

Pour voir le précédent article sur le sujet, vous cliquez: 

Courses sur le circuit des quais d'Alger /Edition 1953 avec les frères Goetz

Et pour voir la totalité des articles concernant l'Algérie d'avant 1962 vous cliquez

Sport motocycliste en Algérie 

 Georges Triay d'Alger à Nice 

 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Y
Je me souviens très bien de la course de côte du Murdjadjo. Les frères Goetz détiennent le record. Seul, René dit Doudou, mon mari est décédé. Son frère Georges vit toujours Il a 91 ans.<br /> <br /> Il fallait avoir du courage pour faire l'aller-retour sur Staoueli à l'époque.Bravo
Répondre
C
Les frères GOETZ étaient trés connus à ORAN dans les milieux motards.J'ai meme eut l'occasion d'aller à ALGER,assister à une course à Staouéli,en 1959.<br /> <br /> J'ai fait l'aller et retour,avec ma Royal Enfield 650 en 3 jours (850 kms).<br /> <br /> Qu'ils reposent en paix.
Répondre
Y
Merci pour ton gentil message. Moi non plus je ne vous ai pas oubliés. Je te donne mon n° de phone 05 59 29 48 72 et mon adresse mail yolandegoetz@orange.fr.<br /> <br /> Je suis maintenant au Pays Basque prés de Bayonne. J'attends ton appel et je t'embrasse<br /> <br /> Yolande
Répondre
P
Bonsoir Yolande.<br /> <br /> Internet est un outil formidable, sauf lorsque'il nous apporte une mauvaise nouvelle.<br /> <br /> Je tiens tardivement à te présenter mes plus sinçères condoléances.<br /> <br /> Pardon mais je ne me suis pas présentée, Pascale Thomas la fille de Roland et Jacqueline Thomas du 57!<br /> <br /> C'est drôle, vous m.avez René et toi fait découvrir Le Brusc. Cet endroit je ne l'ai jamais oublié! Et voilà que, à peu près 20ans après je vais passer des vacances au <br /> <br /> Brusc.<br /> <br /> Après toutes ces années, cela me ferait plaisir d'avoir de tes nouvelles.<br /> <br /> <br /> <br /> Amicalement.<br /> <br /> <br /> <br /> Pascale
Répondre
A
J'habitait au niveau du grand virage sur la route neuve à Bouzaréha où je m'installer avec tous mes amis de Baranès pour cette fameuse course de cote et notre favori était RENE GOETZ, surtout en 175 cc duel avec FRACES...Quelle course...! je n'ai pas oubliés et j'en parle encore.(La madeleine de Proust...J'avais 14 ans,j'en ai 68 et les images de cette époque sont restées intactes.) Merci RENE pour tout le plaisir que tu nous a donné et repose en PAIX...(ALI 1 de tes FANS)
Répondre
Publicité
ZSEFT- ZUNDAPP
  • Le blog du Zundapp Sud-Est France Team, voici les petites motos Zündapp, leurs concurrentes allemandes: Kreidler, Hercules, et leurs cousines portugaises Famel et Casal... toutes des années 60 à 80, présentées par les zundappistes du Sud-Est de la France.
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Newsletter
Visiteurs
Depuis la création 1 607 193
Archives
Publicité