S'il y a une fabrication Zundapp qui n'avait pas rencontré notre attention, c'est bien les machines à coudre. Ces objets étant clairement très loin de nos centres d'intérets.

Mais voilà une annonce ebay.fr, accompagnée de plusieurs photos de bonne qualité, qui va nous permettre d'aborder ce sujet, malgré notre peu d'enthousiasme initial. Avec ce sujet, cet article n'aura que peu d'audience, mais il renseignera un peu les passionnés de la marque sur son histoire.

MAcoudreAnnonce 

Petit retour en arrière pour expliquer cette étrange diversification de la firme Zundapp. Ainsi après la défaite allemande de 1945, de nombreuses entreprises allemandes, qui ont été à la pointe du soutient à l'effort de guerre des nazis, sont soumises à quelques restrictions. Pour Zundapp c'est l'interdiction de de commercialiser des motocyclettes, la firme de Nuremberg en fabriquera bien quelques unes mais uniquement pour les armées alliées ou les administrations allemandes.

La firme de Nuremberg doit trouver d'autres débouchés pour que ses ateliers aient un avenir. Finalement cette interdiction de production se terminera en 1949 et n'aura duré que 4 ans, mais en 1945 les dirigeants de Zundapp ne connaissent pas la durée de ce purgatoire, et pouvaient s'attendre à beaucoup plus s'il n'y avait pas eu la guerre froide. C'était donc avec détermination que les dirigeant de Zundapp recherchèrent de nouveaux marchés, ce sera du matériel de minoterie, des groupes électrogènes (basés sur le flat-twin 600cc) et les machines à coudre.

 Pour le matériel de minoterie c'est la rencontre avec Wilhem Wiegand qui va décider de cette orientation, ce monsieur est l'ancien propriétaire de la fabrique de moulins Hipkow, il avait fuit la zone d'occupation Russe avec  son savoir faire et sa documentation après la perte de son usine, démontée par les Russes. Ainsi il s'associe avec Zundapp pour fabriquer du matériel de minoterie qui manquait à l'Allemagne en ces années de reconstruction. Pour les machines à coudre il est fort possible que cela soit un scénario similaire.....nous reviendrons sur le sujet lorsque nous en saurons plus....

Ci dessous, photographié en 1949 un moulin Hipkow-Zundapp à double cylindre. 

HipkowZundapp

Pour le matériel de minoterie, il semble que Zundapp l'ai fabriqué dans son usine de Nuremberg comme les groupes électrogène Stamo 600 (ci-dessous).

Stamo600

Par contre c'est à Munich dans sa nouvelle usine, que Zundapp, se lance à grande échelle dans la fabrication des machines à coudre....

Ces machines à coudre seront commercialisées sous deux marques: Zeta et Zundapp.

UsineMunich

Les photos détaillées de cette machine, publiées lors  en vente sur Ebay, nous renseigne sur la qualité de ce matériel. 

MAcoudre1

A l'arrière de la machine un portillon accède au moteur, on se rend compte de l'épaisseur d'aluminium des capotages, on comprend le commentaire du vendeur nous disant "assez lourd".

MAcoudre6

En voyant ces capotages, on comprend tout de suite que l'usine de Munich avait pour ces machines à coudre tous les équipements pour la fonderie de l'aluminium.

Ainsi quelques années plus tard, Zundapp n'aura aucun problème pour démarrer la fabrication des moteurs de 50cc dans cette même usine de Munich.

MAcoudre5

Ce qui doit être le dessous de la mécanique et ensuite la motorisation électrique et la transmission....   

MAcoudre3

Si vous avez déjà vu la transmission du machine à coudre chinoise d'aujourd'hui, vous pouvez juger de l'écart gigantesque qu'il y a avec cette courroie crantée Zundapp, qui semble métallique, et les petites courroie moderne...

MAcoudre4

Ici la plaque du moteur électrique que le vendeur n'a pas su exactement déchiffrer, il y a lu "fabriquée à Nuremberg" alors que l'inscription nous dit en fait: "Zundapp Werke" (fabrication Zundapp) "Nuremberg" (Siège de Zundapp) ", "Werk Munchen" (Usine de Munich).

Aux débuts des années 1950 (1952/53) cette usine de Munich va être utilisé par Zundapp pour sa diversification dans les 50cc, tout en y poursuivant  la production des machines à coudre jusqu'au années début des années 1960.

Pour revoir les courbes de production des usines de Munich et de Nuremberg,

vous clickez-> Evolution de la production Zundapp.

Presque dix ans plus tard nous sommes en 1960 l'Allemagne n'est plus un pays en ruines, la mode n'est plus aux machines à coudre  ni aux motos, alors après ses déboires sur le marché automobile (avec les voiturettes JANUS) les finances de Zundapp sont très mal en point, la fabrication de machine à coudre est arrêté et les droits de fabrication sont vendus en 1961 à la compagnie espagnole Estarta Y Ecenarro.

La production des motocycles est concentrée totalement dans cette usine de Munich et la firme Zundapp vendra cette même année 1960 la grande et historique usine de Nuremberg (qui ne produit plus depuis fin 1958).

Ces rentrées d'argent frais de l'année 1960, et la réduction importante des effectifs avec l'arrêt de Nuremberg, permettront à Zundapp d'investir brillamment dans le développement de ses 50cc et de retrouver une nouvelle santé au fil des années 60 puis 70.

Dans ces années 60 et 70 Zundapp conservera une diversification de ses fabrications, mais elle sera limitée à des produits commercialisables par son réseau d'agents Zundapp:

Ce sera principalement une gamme de moteurs hors-bord et une gamme de tondeuses à gazon.

TondeuseZundapp

Ici trois tondeuses électriques et une thermique, à signaler que la tondeuse électrique qui est au centre droit, est une sans-fil à batterie. Cette maîtrise des moteurs électriques permis aussi à Zundapp de produire en 1974 un cyclomoteur électrique à batterie, qui n'est resté qu'au stade de prototype.

Et ici un des moteurs hors-bord de la gamme Zundapp, le 5ch.

HorsBordZundapp

C'est à partir des compétences obtenues en refroidissement liquide avec ses "hors bords" que Zündapp sera une des premières firmes à produire un 50cc à refroidissement liquide en 1973.

Pour voir d'autre M.A.C Zundapp et Zeta

Clickez-> http://www.unicumf.de/Zuend.html