Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
ZSEFT- ZUNDAPP
24 octobre 2013

Année 1969, 36.000km avec un KS50 Super Sport

Internet est toujours un outil fantastique, après avoir aperçu les photos d'un KS50 Super Sport sur le forum des Yamaha TDM, je contacte l'ex-zundappiste.... nous voilà avec le témoignage de Dominique, un témoignage très rare, celui de l'ancien propriétaire d'un KS50 Super Sport de 1969, le noir à selle rouge (517-20).....une machine qui ne s'était vendue en France qu'à quelques dizaines d'exemplaires...........

La totalité des photos de ce message nous ont été fournie par Dominique

ConcentrationChamoisValDisere

1969, Dominique à Val d'Isère pour la concentration des Chamois.

.........................

Place au témoignage de Dominique

 

Après avoir fait mes armes sur une "Mobylette 88" un peu gonflée, me voici en 1967 à 16 ans, je passe le permis A1 pour conduire les 50cc non bridés et les 125cc.  

Et je commence cette année là par un 50cc Mondial, puis un deuxième. Ensuite, c'est 1968, je monte en cylindrée avec une 125 Yamaha YAS1 avec laquelle je parcourrais 15.000km.

En 1969, avec le permis moto en poche je tente la grosse cylindrée: une 350 Kawasaki Avenger.... après 4 mois je l'ai bazardée, à cause d'une consommation délirante, jusqu'à 14 litres aux 100 km, et d'un freinage calamiteux, qui m'avait valu d'énormes chaleurs.........

MONDIAL MONNERET

Nota:Avec son permis A1, la première machine de Dominique fut un 50cc Mondial, puis un deuxième avec frein à disque qui sera identique à ceux qui furent utilisés dans l'opération "Jeunes Tigres" organisée par la revue "Champion" et le pétrolier Esso. Ce challenge lança des pilotes comme:  Jean-Claude Chemarin, Olivier Chevallier, René Guilli, Gérard Debrock, évidemment ces Mondial n'était pas des cyclomoteurs.

Après cette expérience Kawasaki, je décide de redescendre en cylindrée, j'avais un bon souvenir de mes 50cc Mondial, alors j'achète courant 1969 le KS50 Zundapp Super Sport, avec ce 50cc, immatriculé, donc classé "vélomoteur" non bridé", que je ne garderais qu'une année je ferai un kilométrage extravagant, un kilométrage que je ne referais jamais avec aucune de mes autres montures, et après pour rester dans la qualité allemande (de l'Est) ce sera coup sur coup deux 250 MZ ETS......

Pour en revenir à la période Zundapp, je me souviens bien d'avoir acheté mon 50 Zundapp en 1969 chez Mr et Mme SELLA, avec qui j'étais assez ami. Leur commerce était installé avenue du Général Leclerc, à Soisy sous Montmorency/95. Ce n'est pas loin du Champ de courses d'Enghien, là où j'habitais à l'époque, maintenant je suis dans le secteur de St Etienne. 

Nota: un commerce de 2 roues existe toujours au 22 av. du gl Leclerc / Soisy sous Montmorency

J'ai encore quelques  fanions et publicités Zundapp, tout comme pour MZ, car c'est aussi chez Mr SELLA que j'ai acheté mes deux 250 MZ, la première en 1971 et deuxième en 1972, puis en 1973 sera le sera le service militaire et la fin de ce premier épisode "moto".

ConcentrationSancerre1969

Sur la même photo les deux stars de 1969, le Zundapp Super Sport et la 750 Honda, lors d'une concentration à Sancerre, ce qui explique les bouteilles.

Je faisais partie du "MotoClub95", dont le président  était Michel PERDRIX, il avait créé la concentration hivernale des Millevaches. C'était un type hyper brave et très calme, il est malheureusement décédé tragiquement quelques années plus tard, à cause d'un automobiliste venant en face, sorti trop large d'un virage alors que lui arrivait en face bien cool au guidon de son side car BMW......

AvecLesCopains

Nous étions un groupe de 50cc, il y avait quelques Zundapp, car Mr SELLA, l'agent Zundapp de Soisy était proche de chez nous, dans le groupe de 50cc il y avait aussi quelques Kreidler. Avec les potes qui avaient des "Kreid", on se tirait des bourres mémorables bien que les moteurs Kreidler et Zundapp étaient très différents, ils marchaient tous à 90, entre les "Zun" et les "Kreid", les différences sur la route se faisaient au pilotage.

Au cours de cet épisode "Zundapp", je partais presque tous les weekends, loin, même assez loin, vers des concentrations motos, des circuits de vitesses et des balades diverses.

Je n'ai gardé ce 50cc Super Sport qu'un peu plus d'un an, cela peut sembler court mais ce fut intense....c'est avec lui, que j'ai effectué mes plus gros périples en deux roues, je n'ai jamais réédité de tels escapades avec mes autres motos!

Il faut dire que faire 36.000km à moto, en 12 mois, qui plus est, avec un 50cc!!!

En novembre 1969,photo ci-dessous, je suis descendu au Castellet pour la 1ère course moto qui avait lieu sur le circuit Paul Ricard.

CastelletNovembre1970

La météo indiquait déjà ce qui allait faire la réputation des premières "Millevaches"....quelques jours plus tard.

Notre président de club, le MC95, Michel Perdrix étant l'initiateur de la 1ère rencontre des Millevaches 1969, qui fut très enneigée, ce qui avait contribué a créer la légende de cette concentration. 

Je n'étais pas à Meymac en 69, mais nous avons participé au 2e rassemblement l'année suivante.  Nous sommes partis à trois 50cc, dont deux Zundapp et un Kreidler, tous en pneus cross cloutés! Car le père de mon pote était marchand de pneus
Manque de chance, pour cette année 1970 comme pour la suivante, il n'y eu pas de neige!

Mon plus gros périple en  KS50, fut mon voyage vers le nord de l'Europe,  j'avais décidé de partir en Suède avec un copain de boulot, qui avait un Flandria comet IV.

Avec pour commencer la traversée de l'Allemagne, mais 1.000km plus loin j'en avais assez de mécaniquer sur le Flandria, toujours quelques chose, 5 jours pour arriver à Hambourg, où un amortisseur arrière a décidé de se casser en 2, le Flandria Comet n'en pouvait plus, c'était son 2e et dernier voyage.. ....

On a finalement mis le Flandria dans le train retour, et on a continué jusqu'à Stockholm en duo, le Zundapp chargé comme un mulet. La suite se fera en duo, traversée du Danemark,  jusqu'à l'arrivée en Suède à Stockholm.

Mon seul souci mécanique fut l'antiparasite qui n'a pas aimé un gros orage!

J'ai toujours été admiratif devant une telle fiabilité de cet engin!

 A Stockholm j'ai laissé mon passager occasionnel et j'ai repris la traversée de la Suède, puis  la région des lacs au-dessus d'Oslo en Norvège et pour finir, retour au Danemark en ferry au départ de Khristiandand, c'était bien en Norvège mais le cap nord était encore bien loin!

Bref, 6.000 km en 15 jours avec le Zundapp, et le retour de Norvège en 3 jours, avec un minimum de sommeil! 

En 1970, après ce 50 Zundapp Super Sport je m'étais fabriqué ma propre monture, un moteur Zundapp dans un cadre de Mondial.

Bitza

Après ce sera les deux 250 MZ.

Puis, à mon retour de l'armée en 1973, étant devenu conducteur d'autocar dans le tourisme,
j'étais tous les jours sur la route, avec peu de jours de repos,
et pour la présentation, c'était un peu compliqué en moto.
La famille et les gamins, puis l'engagement professionnel a fait le reste pendant des années...
1973, fut donc le début d'une pause motocycliste de 33 ans.

 

Versys chargée mode camping

 A la veille de la retraite, j'ai racheté ma 1ère 900 TDM en 2006. 

Le monde la moto avait tellement changé! Les motards d'aujourd'hui sont peu nombreux à connaitre la chance qu'ils ont maintenant, de profiter de l'évolution, du modernisme de ce cette activité qui nous passionne.

Dominique.

 

Voir la totalité de notre série "Témoignages" 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité
ZSEFT- ZUNDAPP
  • Le blog du Zundapp Sud-Est France Team, voici les petites motos Zündapp, leurs concurrentes allemandes: Kreidler, Hercules, et leurs cousines portugaises Famel et Casal... toutes des années 60 à 80, présentées par les zundappistes du Sud-Est de la France.
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Newsletter
Visiteurs
Depuis la création 1 607 193
Archives
Publicité