Nous avons vu la KS125 de Luc en cours de restauration , maintenant elle roule et même très bien aux dires de Luc. En voici quelques photos, je vous rappelle que Luc l'a équipé d'un haut moteur, qui avait été offert au précédent propriétaire, par le grand André MALHERBE.

KS125Luc1comprim_

Ce modèle de KS 125 1973/74 "à cadre rouge" est la première 17ch de Zundapp voir l'essai de MotoRevue n° 2143 du 19 octobre 1973, pour les modèles 1975/76 le cadre est noir avec un nouveau tableau de bord comme celle d'Alain.

KS125Luc3comprime

KSLucPeugP54comprim_

Luc a photographié avec sa KS 125 la Peugeot P54 de son grand père, c'est un 100cc fabriqué en 1945/46, sous la photo un prospectus de 1946 nous présentant cette P54 /100cc et la nouvelle (en 1946) P55/125cc.

PeugP54_1comprime

DocuPeugeot1946

Adresse du site à qui nous empruntons ce document:http://francisb44.free.fr/Historique.html

Tout cela remonte bien loin, puisque en France jusqu'au 1943 la conduite des moins de 100cc dénommés "vélomoteur"ne nécessitait pas de permis, et en 1943 le Maréchal Pétain à qui l'on doit la "Fête des mères", pensait aussi aux pères, et fit passer cette limite de 100 à 125cc, la catégorie 125cc est un peu une création de Pétain. Ce qui explique qu'en 1945 Peugeot en sortant sa P54 en était encore aux 100cc d'avant guerre, vite rectifié en 1946 avec la  P55 de 125cc.

Jusqu'en 1958 la conduite des "vélomoteurs" de 125cc se faisait donc avec une licence de conduite qui était délivrée sur simple demande, sans examen. Raison pour laquelle tant d'anciens roulaient sur des 125cc Peugeot, Motoconfort, Terrot etc.. A partir de 1958 c'est terminé et c'est la suppression de la licence et la création pour la conduite des 125cc, du permis "A1" avec examen théorique (code de la route) mais sans épreuve pratique, et cela à partir de 16 ans comme la licence précédente.

Alors que cela allait déjà très mal pour les fabricants de motos français, cette décision mis à mal ce qui était leur principal débouché, les ventes des 125cc sur le marché français chutèrent brutalement et le marché se réduisit aux seules machines encore sans permis les cyclomoteurs.....comme quoi des décisions politiques ont souvent des effets calamiteux.

Voir -> Les Peugeot de Lucien

Et aussi-> L'histoire de la législation des 50cc et 125cc 

En Allemagne le même système existait depuis la fin des années 20, avec une limite à 200cc au lieu du 100/125cc des françaises. Comme en France ce système fut supprimé en 1954, et un permis fut institué pour cette catégorie 200cc (Permis Klasse1 à partir de 18ans), la catégorie grosse moto ne commençant qu'au dessus de 200cc. Ce fut comme en France une des causes, pas la seule, du naufrage de l'industrie motocycliste allemande qui eu lieu à la fin des années 50. Et en Allemagne comme en France les entreprises s'investirent dans le seul marché qui restait accessible aux jeunes, celui des 50cc.

Plusieurs catégories pour ces 50cc allemands: Les Mofa 25km/h, 15 ans sans permis, les Mopeds et les Mokicks 40km/h, 16ans avec permis Klasse 5, et les "Pétites motos" de 50cc limitées à 85km/h, 16ans avec permis Klasse4. (Catégories des années 50 à 80, nous ne connaissons pas les récentes).

Retour à la page d'accueil